Les mennonites congolais à l’épreuve de la pandémie de Covid-19

En République Démocratique du Congo, la crise sanitaire est venue s’ajouter aux difficultés quotidiennes de la population. Comment les communautés mennonites font-elles face ?


L’année 2020 devait être l’année de l’espoir selon les promesses faites par le nouveau gouvernement. Mais hélas, ces espoirs ont vite tourné à la désillusion et l’angoisse. La pandémie de Covid-19 est arrivée en République Démocratique du Congo (RDC) et dans d’autres pays africains. Les Africains se disaient : « Si le bois vert brûle, qu’en sera-t-il du bois sec ? » En effet, l’Organisation Mondiale de la Santé, relayée par les médias, prédisait le pire pour l’Afrique. En RDC, l’instauration de l’état d’urgence au mois de mars 2020 et l’annonce par le gouvernement provincial du confinement de la ville de Kinshasa ont semé la panique dans le pays.

ÉTAT DES LIEUX DE LA RDC

La RDC est un vaste territoire au cœur de l’Afrique. Sa population est estimée à plus de 80 millions d’habitants. Sa capitale Kinshasa est une mégapole de plus ou moins 12 millions d’habitants. La situation économique du pays est très dégradée. Les habitants des villes vivent de l’économie de la débrouille. L’est du pays est toujours en proie à la violence. Des groupes armés sèment la mort et la désolation. Dans les villes, le banditisme urbain cause aussi des victimes.

L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19

Les premiers cas confirmés de Covid-19 sont apparus à Kinshasa. Après des tractations, le gouvernement a finalement opté pour un confinement partiel. En effet, le confinement de toute la ville aurait provoqué une crise alimentaire aux conséquences dramatiques. Les mesures barrières ont été rendues obligatoires. La pandémie s’est répandue dans d’autres provinces, Kongo-central, nord Kivu, sud Kivu, Lualaba, Kwilu, Kwango, etc. 264 décès ont été enregistrés pour un total de 10390 cas confirmés (données au 14 septembre 2020).

LA PRÉSENCE MENNONITE

Les mennonites sont présents dans 11 des 26 provinces de la RDC. Historiquement les mennonites nord-américains sont arrivés dans le pays en 1911. Jusqu’à un passé récent, la RDC comptait trois communautés mennonites qui font partie de la Conférence Mennonite Mondiale et qui sont regroupées autour d’une plate-forme nationale dénommée Comité National Inter Mennonite (CONIM). Cette plate-forme est un cadre permanent de dialogue, d’échanges et de recherche de l’unité entre les communautés mennonites congolaises. Suite à des divisions au sein des communautés, d'autres unions d'Églises mennonites sont nées, mais ne sont pas membres de la CMM.

LES CONDITIONS DE VIE PENDANT LA CRISE SANITAIRE

Les conditions de vie des Congolais se sont détériorées ces deux dernières années. La pandémie de Covid-19 est venue aggraver une situation déjà chaotique. Les mennonites congolais souffrent avec le reste de la population. Ils sont exposés à la faim, aux maladies hydriques, au chômage et à la pauvreté. La fermeture des églises complique la mise en œuvre d’actions de solidarité envers ceux qui sont dans le besoin. Beaucoup de membres portent seuls leurs fardeaux. Les baisses de ressources imposées par la pandémie réduisent également les dons faits par les membres, mettant en difficulté les familles des pasteurs.

EN CONCLUSION, CE QUE NOUS AVONS CONSTATÉ DURANT CETTE PÉRIODE

Au plan national :

  • Aggravation de la crise alimentaire dans les familles en milieu urbain.
  • Crise économique et sociale accentuée par le ralentissement de l’activité économique formelle et informelle.
  • De nombreux cas de décès liés à la Covid-19 et à d’autres maladies dans la ville de Kinshasa.

 Parmi les mennonites :

  • Aucun cas de décès de Covid-19 dans les communautés mennonites congolaises.
  • Renforcement des cultes de maison et création d’équipes de suivi pour encourager les familles.
  • Développement de l’utilisation des outils Internet, WhatsApp, Facebook, SMS pour envoyer des messages bibliques aux membres et d’autres informations sur la pandémie et la vie communautaire.

PERSPECTIVES D’APRÈS-CRISE

La foi en Dieu et la foi dans les efforts consentis par les professionnels de santé nous donnent l’espoir que cette pandémie sera éradiquée. Cependant, pour l’heure, elle se poursuit en RDC et les conséquences sont dramatiques pour les populations. La misère des Congolais a redoublé pendant cette période. Le risque que le pays sombre dans le chaos à la suite des tensions sociales est très perceptible.

Au niveau des communautés mennonites, les leaders doivent se préparer pour relever les défis d’après-Covid. Ils doivent être aptes à faire face aux changements qui interviendront dans le monde après cette pandémie. Des changements profonds sont envisageables à l’échelle planétaire dans tous les domaines de la vie humaine. Ainsi les Églises mennonites congolaises auront besoin de leaders transformationnels, motivés, dévoués, passionnés et capables d’impulser le développement intégral des communautés et du pays.

MULLER NDUNZI

représentant provincial de la Communauté

des Églises des Frères Mennonites à Kinshasa


CET ARTICLE ET LE RÉSEAU MENNONITE FRANCOPHONE
Cet article est publié dans le cadre du Réseau mennonite francophone (RMF) et paraît aussi dans Le Lien (Québec), sur le site de la Conférence Mennonite Suisse (www.menno.ch) et sur celui de la Conférence Mennonite Mondiale (www.mwc-cmm.org).
Coordination de la publication des articles : Jean Paul Pelsy

Links on this page:

Links on this page:

You may also be interested in:

COVID-19 Zimbabwe church

COVID-19 in the Global South

We collected voices from around the world on the church in the COVID-19 coronavirus pandemic. See below for respondent bios. How are we learning new... Read More

Comments: