Nouvelles

Visite des églises angolaises : à la fois encourageante et troublante

De gauche à droite : Janet Plenert, Henk Stenvers, José Ngola (président de l’IEIMA), Enock Shamapani, Domingos Garcia (président de l'ICMA). Après une récente visite dans la région de Cunene, au sud de l'Angola, José Ngola a demandé de prier pour de nombreuses personnes touchées par la sécheresse et la famine.
Date de diffusion : 
Mercredi 23 Octobre 2013

Angola – la délégation de la CMM a reçu un accueil enthousiaste et joyeux, elle a aussi dû écouter une longue liste de besoins, lors d'une visite aux églises membres d’Angola, la première semaine de septembre 2013 (faisant suite à la visite d’une délégation plus tôt en avril – voir article sur cette visite).

Henk Stenvers (Pays-Bas), secrétaire de la Commission Diacres, précise que le but de la visite était d'écouter, d’encourager et d’assurer les membres de l'Église qu'ils constituent une partie importante de la communion mondiale que s'efforce d'être la CMM.

Parmi les autres membres de la délégation, se trouvaient Janet Plenert (Canada), vice-présidente de la CMM, et Enock Shamapani (Zambie), membre de la Commission Diacres, qui ont dirigé un séminaire sur le rôle des diacres. Deux personnes qui devaient se joindre au groupe (Samuel Martínez Leal  du Salvador et Shant Kunjam d'Inde) n’ont pu obtenir de visas.

À l'aéroport de Luanda, les visiteurs ont été accueillis par des responsables et une  chorale des églises mennonites. Les chants et les danses étaient encore plus intenses le lendemain matin lors d’un long culte lorsque cinq chorales se sont levées et ont chanté en s’avançant vers l’avant de l’église.

« De nombreuses réunions ont été très encourageantes », dit Henk Stenvers. « J'ai beaucoup reçu des membres des paroisses, de la joie évidente qu'ils tirent de leur foi et de la manière dont ils continuent à aller de l’avant alors qu’ils sont visiblement très pauvres. L'histoire d’un étudiant de l'école biblique qui se lève tous les matins à 4 h 00 pour vendre du savon, des gants de toilette, du dentifrice, etc. près de la station de bus pour payer ses cours était très émouvante ».

Après avoir rencontré quelques-uns des responsables des églises, Janet Plenert a déclaré : « Nous avons été impressionnés par la vision des responsables, le dévouement des enseignants et le fait qu’ils portent plus d’attention à ce qu'ils ont qu’à ce qu'ils n'ont pas ».

Cependant, les membres de la délégation se sont sentis dépassés et troublés par certaines demandes d'aide qui semblaient signifier que toutes les réponses à leurs besoins viendraient de l'extérieur du pays.

Lors d’un culte, au début de leur visite, les membres de la délégation ont souligné qu'ils étaient venus en frères et sœurs, non en mère ou père pour les églises angolaises. Plus tard dans la semaine, dit Janet, « un responsable des jeunes a déclaré publiquement que, en dépit de ce que nous avions prêché le dimanche ... nous étions leur mère et leur père, que cela nous plaise ou non, car l’église mennonite est (initialement) une église blanche européenne et nord-américaine. Il a dit que nous connaissions notre histoire et étions responsables de la leur enseigner, et de répondre à leurs besoins parce que nous leur avions apporté cette église ».

Le commentaire était douloureux, dit Janet. En réponse, elle a parlé de l'Église comme  « d’un corps composé de nombreux membres, non une hiérarchie avec une propriété historique ». Elle a mentionné sa propre expérience, s’étant jointe à l'Église mennonite sans avoir été élevée dans une famille mennonite : « Nous sommes tous adoptés, tous des étrangers qui, par grâce, font partie du peuple de Dieu ».

La délégation a rencontré des responsables des groupes visités en avril dernier. En outre, Henk Stenvers, Janet Plenert et Enock Shamapani ont eu l'occasion de rencontrer le responsable mécontent de l'Igreja Evangélica Menonita em Angola (AISE) et d'encourager le rétablissement de la communion avec les autres groupes mennonites.

Communiqué de presse, Ron Rempel

 

Geographic representation: 
Africa
MWC group: 
Deacons Commission

Ajouter un commentaire