Les Mennonites du Myanmar dans une situation désespérée

Au Myanmar, les manifestations de masse ont été brutalement réprimées par l’armée et l’ONU met en garde contre une « nouvelle Syrie » dans ce pays, d’après une source mennonite sur place. « Nous sommes dans le noir, dans la peur et nous avons perdu tout espoir en l’avenir. »

Nous ne dévoilerons par le nom de notre source dans cet article à cause des menaces pesant sur ceux qui critiquent l’armée.

Le coup d’état militaire du 1er février 2021 a déclenché de grandes manifestations pacifiques et une grève générale. Selon notre source et les journalistes, les troupes militaires birmanes se contenaient au début, mais, très vite, elles ont commencé à tirer à balle réelle sur les manifestants pacifiques.

Plus de 800 manifestants ont été tués par l’armée, dont une dizaine d’enfants.

Plus de 5 800 personnes ont été arrêtées, certaines auraient été torturées.

La violence et la peur s’ajoutent à la pandémie qui avait déjà des conséquences économiques désastreuses sur les moyens de subsistance de la population à cause de la fermeture de nombreux lieux de travail.

« Nous avons du mal à trouver de quoi manger au jour le jour », nous confie notre source, en évoquant la crise alimentaire qui touche des centaines de familles dans son église. « Nous avons perdu tous nos revenus à cause des retombées de la pandémie et de la crise politique. »

Il y a environ 50 paroisses et 2 000 mennonites dans ce pays majoritairement bouddhiste anciennement appelé Birmanie.  

Le 15 avril 2021, la CMM a publié une lettre pastorale à l’Église en Birmanie, reconnaissant sa souffrance et demandant la compassion de Dieu.

Plusieurs mois sont passés et l’armée continue de violenter les civiles, causant déplacements et souffrance.

« La situation empire dans notre pays, » témoigne notre source qui nous informe également du déplacement de nombreux membres de l’église. « La junte est armée et elle tue quotidiennement. »

« En plus de cela, notre pays connait une troisième vague de covid… c’est très préoccupant parce que nous n’avons pas de système de santé. Les populations ont abandonné leurs villages. Elles vivent dans la jungle, sans nourriture, sous la pluie. Priez pour les membres de nos églises qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts et qui fuient la guerre. »

Article de la CMM adapté par Will Braun. L’article original a été publié dans le numéro du 10 mai 2021 du Canadian Mennonite.

You may also be interested in:

water fountain

A pastoral letter to the church in Myanmar

Aux sœurs et frères de l’Église chrétienne en Birmanie : l’Église anabaptiste-mennonite mondiale prie pour vous. Nous avons lu des rapports de... Lire la suite

Comments: