Une plus grande fraternité

Comme les quatre cavités du cœur, les quatre commissions de la CMM servent la communauté mondiale des églises anabaptistes dans les domaines suivants : diacres, foi et vie, paix et mission. Les commissions préparent du matériel à l’intention du Conseil Général, donnent des conseils et proposent des ressources aux églises membres et facilitent le travail des réseaux ou des fraternités de la CMM qui œuvrent ensemble sur des questions et des préoccupations d’intérêt commun.

Commission Paix

Faites connaissance avec un membre d’une des Commissions: Adriana Belinda Rodriguez Velasquez

Comment la Commission est-elle ensemble en Christ ?

Nous cherchons à nous rapprocher d’un message de paix, qui nous fasse réfléchir au concept de paix, non pas dans son sens habituel mais en tant que caractéristique chrétienne en rapport avec la globalité de la vie dans tous les domaines. 

La commission a rendu visite à nos frères à Hong Kong, parce qu’ils rencontrent des difficultés semblables aux nôtres, dans chacun de nos pays et de nos continents, et que nous sommes donc bien placés pour les accompagner. 

Pour le dimanche de la paix, nous avons préparé des documents qui encouragent et incitent à réfléchir à la paix dans sa globalité.

Donnez-nous un exemple de cette façon d’être ensemble à la Commission ?

Lorsque nous travaillons en équipe, lorsque nous prenons compte de toutes et tous, c’est une manière de montrer l’unité de la commission.

Je ne parle pas anglais et la commission fait toujours en sorte que j’ai une interprète et que je puisse aussi participer. Prendre en considération les entraves à la participation et les besoins spécifiques de chacun est aussi l’illustration de notre unité. 

Pourquoi aimez-vous servir au sein de cette Commission ?

Notre responsabilité est de sensibiliser et d’éduquer à l’importance du travail pour la paix. À la CMM, nous avons une vision beaucoup plus large ainsi que la possibilité de toucher un grand nombre de personnes. J’ai participé à Renouveau 2019 au Costa Rica où j’ai apporté une réflexion que l’on peut aussi lire dans Courier/Correo/Courrier. À cette occasion, j’ai pu faire passe un message, partager en tant que chrétienne, mais aussi en tant que psychologue. Je suis reconnaissante au Seigneur pour cette opportunité. 

Quel est le nom de votre paroisse ?

Caminando con Dios, qui appartient à l’union d’églises Iglesia Evangélica Menonita Hondureña

Comment servez-vous l’Église mennonite dans votre vie quotidienne en dehors de votre engagement auprès de la Commission ?

Je fais partie du Mouvement des Femmes Anabaptistes Faiseuse de Théologie en Amérique latine (MTAL). Nous avons édité un guide de méditations quotidiennes. J’y ai participé en tant qu’auteure.

Je fais de la médiation dans le cadre de relations conflictuelles entre les membres des églises. Parfois dans le cadre d’un comité et parfois lors d’interventions ponctuelles spéciales.

Dans mon église, j’enseigne aux adultes et aux enfants. Je fais partie du groupe de louange. Lorsque la paroisse cherche à s’impliquer dans un projet social, en général, on me demande d’aider à l’organisation, la préparation et la logistique.

Au niveau de l’union d’églises, j’apporte mon expertise. Récemment, j’ai proposé d’élaborer bénévolement les descriptifs de projets des églises dans le but de recevoir l’aide financière du fonds de solidarité COVID-19 de la CMM.

De quelle façon sentez-vous que vous êtes ensemble en Christ dans votre vie quotidienne ?

Le contexte de la pandémie nous oblige à communiquer et à maintenir des liens différemment. Depuis le début de la pandémie, nous avons mis en place des temps de prière. 

Je cherche à soutenir les membres et leurs familles parce que l’on sait que lorsqu’un proche est malade cela a des répercussions sur toute la famille en les mettant également en danger. C’est une façon de vivre l’unité du corps du Christ. Nous devons faire preuve de créativité et trouver de nouveaux modes de relation. 

Faire partie de la CMM, qu’est-ce que ça change pour votre paroisse ?

Nous ne sommes pas une église isolée. L’Église n’existe pas seulement au Honduras. Nous faisons partie de la Conférence Mennonite Mondiale. 

C’est le signe que nous bénéficions d’une fraternité et d’un soutien plus large qui nous encourage et nous motive.

Adriana Belinda Rodriguez
Adriana Belinda Rodriguez Velasquez participe à l’événement Renouveau 2019 au Costa Rica. Photo : Ebenezer Mondez

 

You may also be interested in:

Nelson Okanya talks with Rebecca Osiro

Following a missionary God

Comme les quatre cavités du cœur, les quatre commissions de la CMM servent la communauté mondiale des églises anabaptistes dans les domaines suivants... Read More

At Renewal 2027 in Costa Rica, Mennonites pray for migrants around the world. Photo: Henk Stenvers

A requirement to love and be obedient

Ceux d’entre nous qui ont vu la migration de près savent que c’est un problème qui concerne le peuple de Dieu. Ceux qui émigrent – laissant derrière... Read More

Comments: