Nouvelles

Les Femmes anabaptistes des Andes se soutiennent en jouant le rôle de pasteur les unes envers les autres

Des femmes de plusieurs pays des Andes ont participé à la session « Prendre soin de soi et des autres parmi les femmes » facilitée par Carolyn Holderread Heggen et Elizabeth Soto Albrecht de Mennonite Women USA. Photo : Daniela Velásquez
Date de diffusion : 
Lundi 30 Septembre 2013

Cachipay, Colombie – Quarante-neuf femmes pasteurs et dirigeantes se sont rencontrées ici du 7 au 10 août 2013 afin de recevoir une formation sur le thème « Prendre soin de soi et des autres parmi les femmes »- aussi connue sous le nom de « Sister Care. »

L’évènement faisait partie du Mouvement des Théologiennes Anabaptistes d’Amérique Latine (MTAL) et a réuni des femmes de la région des Andes : Colombie, Equateur, Pérou et Venezuela ainsi que des femmes d’Argentine et des États-Unis. La formation était dispensée par Carolyn Holderread Heggen and Elizabeth Soto Albrecht des États-Unis. « Sister Care » est un ministère des Femmes Mennonites des Etats-Unis.

Soto Albrecht nous a raconté que beaucoup de leaders donnent et donnent, mais oublient souvent de s’arrêter pour prendre soin d’elles. Cet atelier « est devenu un moment passé à tenir chacune pour les autres le rôle de pasteur, à cheminer ensemble, et a démontré à quoi ressemble la confidentialité et la confiance dans des cultures où il est très difficile de faire confiance. »

Cet atelier a commencé avec une analyse  du contexte colombien et de ses implications pour la région des Andes. Les participantes ont parlé de l’impact que 60 années de guerre ont eu sur leur pays, leur communauté et leurs familles. Chaque jour, du temps a été alloué pour une réflexion personnelle et un profond travail interne ainsi que pour partager au sein de la communauté et se soutenir mutuellement dans la joie et la tristesse.

Dans cette communauté, plusieurs femmes ont pu avancer sur le chemin de la guérison. « Dieu était très présent et tangible à travers l’amour de ces sœurs et l’ouverture de nos esprits » a fait remarquer Soto Albrecht. «  C’était un privilège d’avoir pu voir et entendre mes sœurs, dans leurs larmes et leur profonde conviction, dire qu’elles étaient capables de revendiquer une guérison profonde dans ces domaines de leurs vies. »

Ce groupe diversifié, avec ses différentes positions théologiques, a aussi été capable de parler de problèmes controversés auxquels l’Eglise fait présentement face. Daniela Velásquez du Pérou, une des plus jeunes participantes à l’évènement, a été profondément touchée  par la façon dont elles ont pu apprendre au milieu de toutes leurs différences. «  Nous avons été capables d’entendre les opinions et idées de chaque personne, et d’apprendre à vivre avec des points de vue qui diffèrent des nôtres, et ce dans une atmosphère de respect et sans s’imposer sur les autres. En cela, ce rassemblement était un petit pas pour conjuguer nos efforts, pour s’écouter et se respecter les unes les autres vis-à-vis de notre foi » nous a dit Velásquez.

Des décisions ont aussi été prises par rapport au futur du mouvement des théologiennes anabaptistes de la région. Une nouvelle équipe de facilitation pour la zone des Andes a été élue avec un nouvel modèle de coordination partagée entre deux femmes, Martha Lucía Gómez, un pasteur, et Zaraí Gonzalía, la directrice administrative de Seminario Bíblico Menonita de Colombia, le Séminaire biblique mennonite de Colombie. Pendant leur première année, elles seront accompagnées par la coordinatrice sortante Alix Lozano.

Au cours de cette réunion, les femmes se sont aussi mises d’accord sur un frais d’adhésion et de participation au mouvement et sur le fait qu’il faut encourager les conférences à contribuer au mouvement puisque celui-ci n’a pour l’instant aucun soutien financier constant. Des dons ont été collectés pour la première fois dans l’espoir de commencer un fond qui servira à maintenir ou à soutenir des projets de femmes générateurs de revenus

Dans son rapport de l’évènement, Lozano exprime sa profonde gratitude aux participantes pour le soutien de toutes les personnes et organisations qui ont rendu ce rassemblement possible :  

Latin America Committee of the Council of International Anabaptist Ministries (CIMLAC- Comité d’Amérique Latine du conseil des ministères anabaptistes internationaux), Mouvement des Théologiennes Anabaptistes d’Amérique Latine (MTAL), Comité Mennonite Central, Réseau Mission Mennonite, Justapaz, Schowalter Foundation et le Séminaire Mennonite Biblique de Colombie. Les églises anabaptistes de la région des Andes ont aussi été remerciées pour leurs prières de soutien, leurs encouragements et leur soutien aux participantes.

Communiqué de presse de Kristina Toews, Responsable de la Communication Internet de la CMM

Martha Gomez (à gauche) et Zarai Gonzalia ont été élues nouvelle équipe d’animation pour la Zone des Andes du Mouvement des Théologiennes Anabaptistes d’Amérique Latine. Photo :  Mennonite Women USA.

 

 

 

 

 

 

Elizabeth Soto Albrecht (à droite) montre comment “ne pas écouter” dans un sketch avec Zaraí Gonzalía. Photo :  Carolyn Heggen.

 

 

 

 

 

 

Geographic representation: 
Latin America and Caribbean

Commentaires

Ajouter un commentaire