Nouvelles

Les jeunes Congolais renforcent leurs liens

Gina Molumbe, Persévérance Luzindalalu et Judith Malembu-Fumulombi, de paroisses mennonites de Kinshasa, ont participé à un échange de Menno-Monde lors de vacances scolaires en 2013. Elles ont été accueillies par des paroisses de Kikwit et de la ville de Bandundu. Photo : Suzanne Lind
Date de diffusion : 
Lundi 12 Août 2013

République Démocratique du Congo - Dans un monde où les différences et les distances séparent souvent les croyants, les jeunes mennonites de R. D. du Congo participent à un programme d'échange pour renforcer les liens entre les trois unions d’églises mennonites du pays.

Le programme d'échange, appelé ‘Menno-Monde’ (ou Menno-World), permet aux jeunes de passer une semaine ou deux dans une famille, de fréquenter une église et d’apprendre à connaître des jeunes d'une autre union d’églises mennonites différente de la leur.

Développé en 2012, ce programme est parrainé par le Comité Central Mennonite (MCC) et par les trois unions d’églises mennonites congolaises : la Communauté Mennonite au Congo (CMCo), la Communauté des Églises de Frères Mennonites au Congo (CEFMC) et la Communauté Évangélique Mennonite (CEM).

Les unions d’églises envoient des jeunes dans différentes parties du pays pour développer des relations au-delà des frontières qui ont historiquement divisé les mennonites congolais.

Destiné à des jeunes de 15 à 25 ans, Menno-Monde a donné l’occasion à des jeunes comme Gina Molumbe Mongala, 24 ans, de découvrir ce que signifie être mennonite dans une autre partie de leur pays. C’était la première fois que Gina Molumbe voyageait ‘dans le pays’ sans sa famille. « Le jour où je devais partir, je ne pouvait pas manger », dit-elle. Elle est membre de la paroisse de Péniel de la CEFMC. Elle a visité une paroisse de la ville de Bandundu, à environ 220 km au nord-est de Kinshasa, sa ville d'origine.

« Un samedi, à l'église, j'ai prêché devant les jeunes pour la première fois de ma vie », dit-elle. « J'ai montré aux moniteurs d'école du dimanche comment utiliser les manuels. Comme je suis monitrice d'école du dimanche dans ma propre église, j'avais apporté des brochures pour les enfants et pour les moniteurs ».

Menno-Monde, qui a été créé par le Comité consultatif du MCC Congo, a organisé cinq échanges avec 13 hommes, 12 femmes et 39 paroisses. Les échanges ont lieu pendant les vacances scolaires de Noël et de Pâques et pendant celles de juillet et août.

Jusqu'à présent, les échanges ont eu lieu dans les provinces du Bandundu et du Bas-Congo dans l'ouest du Congo, les coordonnateurs de Menno-Monde espèrent que de futurs échanges incluront des paroisses mennonites du centre et de l'est du Congo.

Judith Malembu Fumulombi, 25 ans, de la paroisse Sanga-Mamba du CMCo à Kinshasa, a travaillé avec la chorale de femmes et la chorale de jeunes dans son église d'accueil, la paroisse Frères Mennonites ETAC de Kikwit. Elle dirige un groupe de louange et une chorale de jeunes dans sa propre paroisse.

Suzanne Lind, la représentante du MCC au Congo, dit que « les jeunes désirent penser en termes de ‘mennonites’ plutôt qu’en termes d’étiquette mennonite (une association particulière) ». Suzanne Lind et son mari, Tim, sont de Three-Rivers, Michigan (États-Unis).

La coordinatrice de Menno-Monde, Leya Muloba Buabua, espère que le programme d'échange puisse promouvoir les valeurs anabaptistes et encourager les jeunes à envisager de participer à un des programmes d'échanges internationaux du MCC, ‘International Volunteer Exchange Program’ (IVEP) ou le Réseau Anabaptiste Mondial d'Échange de Jeunes (YAMEN!), un programme commun du MCC et de la Conférence Mennonite Mondiale.

Selon le Répertoire mondial 2012 de la CMM, la CMCo compte 110 000 membres dans 798 paroisses (le deuxième groupe mondial d’anabaptistes), la CEFMC, 101 626 membres dans 874 paroisses et la CEM, 23 576 membres dans 96 paroisses.

Article de Sheldon C. Good pour le MCC. Publié avec autorisation.

 

Geographic representation: 
Africa
MWC group: 
YABs

Ajouter un commentaire