Nouvelles

Le film « Artisans de paix » présenté à la Nuit de la foi à Bâle

Symbole de la paix dans la Theodorskirche. Photo Max Wiedmer, photo-montage Eric Oberli
Date de diffusion : 
Lundi 3 Juin 2013

Bâle, Suisse - Plus de 1000 personnes ont vu le film « Artisans de paix » à la Theodorskirch à Bâle le 17 mai 2013, dans le cadre du festival de la Nuit de la foi.

Lors de sept séances entre 17 h et 00 h 30, ce court-métrage de 25 minutes, produit et réalisé par Max Wiedmer et une équipe, a attiré de nombreux visiteurs dans une ambiance recueillie.

Le film raconte l'histoire d'un jeune garçon en recherche de paix et de sécurité. L'histoire muette jouée par trois acteurs principaux alterne avec la lecture de textes bibliques sur la création, Noé, Moïse, Jésus l'artisan de paix, Jésus le sauveur, lecture accompagnée de prises de vues actuelles.

Des extraits musicaux de chorales d'enfants, du choeur d'hommes de l'Eglise mennonite du Geisberg ou du spectacle multi-artistique des Lightclubberz (un groupe de jeunes mennonites) font résonner les thèmes retenus, et des séquences de light-painting les mettent en lumière. L'essentiel des images ont été tournées dans la région de Bâle et environs.

La particularité technique du film est d'avoir été réalisé avec une caméra inclinée à 90° et d'être visionné sur un écran de près de 11 mètres de haut au format vertical « portrait » placé dans le cœur de l'église. Les images animées et actuelles faisaient contraste avec le cadre de cette ancienne église à l'architecture gothique, tout en occupant parfaitement l'espace central vertical.

Le projet de ce film a débuté en août 2012 et a mobilisé plus de 30 personnes, en majeure partie des Eglises mennonites de Suisse, en collaboration avec des personnes d'autres Eglises. « Artisans de paix » a apporté une touche de théologie de la paix au sein de la manifestation de la Nuit de la foi. Le projet est de réaliser ultérieurement un long métrage de 90 à 120 minutes.

Cette première Nuit de la foi était organisée par l'Association pour la promotion de la culture à Bâle et soutenue par les Eglises protestantes, catholiques et évangéliques. Ce festival avait pour but de relier l'art et l'Eglise. Plus de 70 manifestations réparties dans près de 40 lieux (places publiques, églises, théâtres, cafés) étaient proposées gratuitement au public : concerts, mime, danse, poésie, théâtre, littérature, son et lumière, art miniature, il y a en avait pour tous les goûts, entre 17 heures et 2 heures du matin. Plusieurs milliers de spectateurs circulaient à pied ou en tram d'un lieu à l'autre, dans une atmosphère bon enfant. Parmi les 300 artistes présents, signalons la chanteuse Nina Hagen, le mime Carlos Martinez ou le groupe états-unien de pop-rock Jars of Clay.

Juste avant la Pentecôte, ce festival a fait souffler le vent de la foi sur Bâle. Pour aller plus loin...www.friedeinhochformat.chwww.nachtdesglaubens.ch.

Par Michel Sommer, rédacteur Christ Seul, le magazine mensuel des mennonites en France.

Geographic representation: 
Europe

Ajouter un commentaire