La paix vient-elle en prêchant ?

Le prix Menno Simons de la prédication a été créé en 2008 par Annelie Kümpers-Greve (Dr h.c. ; 1946-2017), anciennement membre de la paroisse mennonite de Hambourg-Altona, en Allemagne. Le prix est né de son attachement profond à la Parole énoncée. Chaque année, le Centre de Théologie Ecclésiale de Paix, au sein de l’université de Hambourg, en Allemagne, en collaboration avec la paroisse de Hambourg-Altona, attribut un prix de 2 000 € à un discours sur la paix.

« Le prix Menno Simons, récompense et honnore les prédications qui explorent le témoignage biblique à travers le prisme de la tradition anabaptiste-mennonite, qui diffusent la perspective des églises de paix dans des contextes œcuméniques plus larges, qui communiquent efficacement, de manière à convaincre et à affermir la spiritualité des auditeurs, » explique Fernando Enns, professeur émérite au Centre.

La moitié de la somme est offerte au prédicateur ; la deuxième moitié est remise à la paroisse du prédicateur pour encourager l’étude avancée de la Bible au sein de la paroisse.

Les propositions de sermons pour le prix 2021 seront acceptées jusqu’au 1er décembre 2020. Les pasteurs et prédicateurs-trices laïcs du monde entier peuvent soumettre leurs textes en allemand, anglais néerlandais, français ou espagnol. Le sermon doit avoir été prêché avant sa soumission.   

Pour Andrea Schneider, louer Dieu le Créateur et préserver la création divine sont des éléments importants de l’appel, pour les chrétiens, à être le sel de la terre. Cette responsable de la radiodiffusion pour l’Association des Églises Évangéliques Libres d’Allemagne (VEF) a reçu le prix 2020 pour sa prédication sur Matthieu 5/13.

Vous pourrez écouter la prédication lauréate lors du culte du 1er novembre 2020 à l’église mennonite de Hambourg-Altona. La cérémonie publique de remise de prix aura lieu immédiatement après le culte.  

Selon Markus Hentschel, pasteur de l’église hôte, « prêcher, ce n’est pas simplement informer, mais c’est le début d’un processus de transformation ». Un sermon sur la paix éclaire les conflits sociaux ou politiques actuels à la lumière de la paix de Dieu et de la capacité à agir de l’église.  

« C’est également l’occasion d’écouter une voix venant d’une autre paroisse, ce qui nous rappelle que la paix, c’est aussi être en lien les uns avec les autres, » ajoute Hentschel.

La prédication de 2012, apportée par Lydia Penner, expatriée canadienne aux Pays-Bas, continue de l’inspirer. « Le grand rêve de paix… ne se réalise pas par la politique du pouvoir ou par la violence, mais il émerge d’actions individuelles en apparence insignifiantes. »

Le comité de sélection est composé de Fernando Enns, Hans-Martin Gutmann, Lukas Amstutz, Christina Duhoux, Birgit Foth, Christiane Karrer, Heinrich Wiens.

 

Précédant lauréats

2019 Dr. Jochen Wagner, président, Conseil des Églises, Rheinland-Pfalz et Saarland, Allemagne
2018 Rainer W. Burkart, pasteur, église mennonite, Enkenbach et Neudorferhof, Allemagne
2017 Betty Pries, Waterloo North Mennonite Church, Canada
2016 Marie-Noëlle von der Recke, église Mennonite, Weierhof in der Pfalz, Allemagne
2015 Dr. Pieter Post, pasteur, église Mennonite, Ijmond, Pays-bas
2014 Carmen Rossol, pasteur, église Mennonite, Weierhof in der Pfalz, Allemagne
2013 Andrea Lange, théologienne, église Mennonite, Mainz, Allemagne
2012 Lydia Penner, pasteur, église Mennonite Den Haag, Pays-bas
2011 Lukas Amstutz, théologien, Bienenberg, Suisse
2010 Jürg Bräker, théologien, église Mennonite, Heidelberg-Bammental, Allemagne
2009 Ernst Chrsitian Driedger, église Mennonite, Limburgerhof-Kohlhof, Allemagne

Lire la suite

https://www.theologie.uni-hamburg.de/en/institutes/research-centers/center-of-peace-church-theology/menno-simons-predigtpreis.html

Links on this page:

You may also be interested in:

Peace Sunday

Ces documents pour le culte du Dimanche de la Paix sont fournis par la Commission Paix de la Conférence Mennonite Mondiale. Nous encourageons leur... Read More

Comments: