La CMM planifie l’organisation d’activités futures

Report de l’Assemblée, prolongement des mandats, décisions financières

« Comme les Israélites dans le désert (livre des Nombres), nous cheminons ensemble et nous faisons confiance au secours et à la présence quotidienne de Dieu », a dit J. Nelson Kraybill, président de la CMM, lors de l’ouverture de la deuxième série de réunions en ligne du Comité Exécutif.

Le Comité exécutif de la CMM s’est réuni virtuellement une deuxième fois en 2020 (18–19 août) malgré l’annulation des réunions physiques et le report des célébrations de Renouveau 2027 en Colombie Britannique (Canada).

La pandémie mondiale fait prendre des tournants inattendus dans le parcours de la Conférence Mennonite Mondiale. Compte tenu de la recommandation du Comité Consultatif du pays hôte, le Comité Exécutif a décidé de reporter en 2022 l’Assemblée Mondiale prévue en Indonésie. Le moment et le lieu resteront les mêmes.

Retarder cet événement et les réunions annexes implique un changement quant aux termes des mandats des membres du Conseil Général, du Comité Exécutif et des responsables de la CMM, y compris de son président. Le Comité Exécutif a approuvé par consensus la proposition de prolonger ces mandats d’un an, jusqu’à la nouvelle date de l’Assemblée. Cette proposition est transmise aux membres du Conseil Général par courriel pour approbation finale.

Sur le plan financier, à ce stade les dons s’alignent sur les années précédentes, rapporte le responsable des opérations, Len Rempel. Les dépenses sont inférieures au budget en raison de la réduction des déplacements ; cependant, les contributions des unions d’églises membres au Fonds de Partage arrivent plus lentement que prévu.

« Certaines régions du monde sont entrées en récession en raison de la pandémie. Cela peut avoir un impact sur les dons des individus ainsi que sur la capacité des églises membres à honorer leurs engagements plus tard dans l’année », précise Len Rempel.

Le Comité Exécutif a également approuvé les modifications apportées aux comptes du Fonds de Partage de l’Église Mondiale : le nouveau Groupe de Travail pour la Protection de la Création aura la responsabilité de l’utilisation du fonds de compensation carbone initialement collecté sous les auspices du Fonds de Partage de l’Église Mondiale. Les frais de gestion habituels ne s’appliqueront pas au fonds de réponse COVID-19, de sorte que tous les dons seront directement utilisés pour répondre aux besoins en nourriture, en articles d’hygiène et pour l’éducation dans le domaine de la santé dans les pays du Sud.

Une proposition visant à changer le nom de la Conférence Mennonite Mondiale afin qu’elle représente mieux tous ses membres anabaptistes et sa fonction en tant que communion mondiale (pas simplement un événement périodique), est toujours en débat.

« Nous avons un objectif et c’est le Royaume de Dieu. Parfois, c’est facile, avec l’aide de bons amis. Parfois, on se perd et on se sent seul. Mais nous continuons. Par la foi », dit Wieteke van der Molen, membre du Comité Exécutif pour l’Europe.

—Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale

Davantage de détails sur les réunions du Comité Exécutif en ligne d’avril 2020

Davantage de détails sur le report de l’Assemblée

Davantage de détails sur le Groupe de Travail pour la Protection de la Création

Links on this page:

You may also be interested in:

Creation care and baptism report approved at Executive Committee meetings

La Conférence Mennonite Mondiale va nommer un groupe de travail sur la protection de la création pour sensibiliser et proposer des actions à l’église... Read More

General Council

Conseil Général Conseil Général Les églises et unions d’églises membres de la CMM envoient chacune de un à trois délégués (en se basant sur le nombre... Read More

Comments: