Protection de la création et approbation de rapports lors des réunions du Comité exécutif

La Conférence Mennonite Mondiale va nommer un groupe de travail sur la protection de la création pour sensibiliser et proposer des actions à l’église mondiale. Le groupe de travail travaillera en étroite collaboration avec les quatre commissions de la CMM.

« Cette [discussion] arrive à point nommé », selon la vice-présidente de la CMM, Rebecca Osiro. « Les jeunes de ma paroisse savent que la solution commence par eux. J’espère que ce groupe de travail trouvera le moyen d’impliquer et de motiver encore plus de personnes qui s’intéressent à ce sujet dans notre union d’églises. » 

Le Comité exécutif a approuvé la formation du groupe lors des réunions du 30 mars au 2 avril 2020. Grâce à un logiciel de visioconférence, le Comité exécutif de la CMM s’est réuni virtuellement malgré l’annulation des réunions physiques et le report des célébrations de Renouveau 2027 en Colombie Britannique, Canada. 

Le Comité exécutif a approuvé les propositions concernant l’état des finances, les rapports des responsables, une directive sur les ateliers et les séminaires de l’Assemblée réunie de 2021 et un Protocole d’Entente avec le Séminaire biblique anabaptiste mennonite (AMBS).

« Le protocole d’entente avec AMBS part de l’idée du partage des dons dans l’Église mondiale » d’après le secrétaire général, César García. « Il offre la possibilité pour AMBS de travailler avec d’autres institutions basées dans les pays du Sud. » Le Réseau Anabaptiste Mondial pour l’Éducation Supérieure (GAHEN) permet aux établissements mennonites d’éducation partout dans le monde de travailler plus étroitement ensemble. 

Étude des dialogues sur le baptême

En plus de la proposition de la commission sur le groupe de travail sur le changement climatique, le Comité exécutif a également reçu le rapport officiel « Baptême et Incorporation dans le Corps du Christ, l’Église. »

Ce rapport est le fruit de cinq années de dialogues entre les représentants de la Conférence Mennonite Mondiale, la Fédération Luthérienne Mondiale, et l’Église catholique romaine (le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens). La Commission Foi et Vie de la CMM élabore un guide destiné aux églises pour explorer les implications de ce rapport et prendre en compte ses recommandations.

« Nous encourageons les pasteurs et les responsables à utiliser ce matériel. Nous pouvons apprendre d’autres traditions et apprécier leur point de vue alors même que nous renforçons nos fondements théologiques. » J. Nelson Kraybill, président de la CMM.

« Ce qui rend ce dialogue spécial c’est le fait qu’il émet des recommandations spécifiques pour changer notre accueil de membres élevés dans une religion qui pratique le baptême des enfants. Nous voulons nous pencher avec attention sur ce document. » César García.

Budget

Le Comité exécutif a approuvé la proposition du tout en étant conscient de l’incertitude financière générée par la pandémie. Le personnel et les responsables tiendront le Comité exécutif au courant de l’évolution de la situation financière et de ses implications sur le budget régulièrement au cours de l’année et le Comité sera consulté si des changements importants doivent y être fait.

Les dépenses seront gérées attentivement par rapport aux revenus générés, déclare le responsable des opérations, Len Rempel.

Rassemblements à venir

Le Comité exécutif se réunira virtuellement plusieurs fois en 2020 pour délibérer sur la proposition de la commission ayant trait au changement de nom de la CMM et sur la place des nouveaux réseaux dans la structure organisationnelle. Même si le Comité exécutif reconnait que ces visioconférences ne permettent pas de prolonger la conversation ou de tisser des liens comme lors des réunions en personne, il considère qu’elles offrent de avantages financiers et environnementaux.

« Nous allons sans doute devoir nous adapter un petit peu et apprendre à se comprendre en ligne, » déclare Wieteke van der Molen, membre du Comité exécutif pour l’Europe.

Il est prévu d’ajouter au moins une journée de réunion du Comité exécutif en supplément à ce qui était prévu avant l’Assemblée réunie de 2021.

Pour remplacer les réunions annulées cette année dû au COVID-19, le Comité exécutif invite les églises d’Amérique du Nord à célébrer Renouveau 2027 en 2022.

Enfin, le Comité exécutif a accepté l’invitation de Meserete Kristos Church, la plus grande union d’églises membre de la CMM, qui accueillera, en Éthiopie, la 18ème Assemblée mondiale en 2027.

—Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Comments: