Les ouragans font des ravages en Amérique centrale

Les impacts climatiques 

Quel matériel sur la protection de la création vous serait le plus utile ? Le groupe de travail pour la protection de la Création (CCTF), crée récemment par la Conférence Mennonite Mondiale, a posé cette question dans un sondage auprès des anabaptistes du monde entier. De nombreux sondés voulaient en savoir plus sur la façon dont le changement climatique affecte les populations à travers le monde. 

Des côtes vulnérables 

Début novembre, l’ouragan Eta a ravagé l’Amérique centrale, suivi de l’ouragan Iota quelques semaines plus tard. Ces tempêtes, respectivement de catégories 4 et 5, ont été très destructrices, causant la mort de centaines de personnes, générant des milliards de dollars de dégâts et la perte de ressources agricoles et commerciales.

Malheureusement pour les églises de la CMM d’Amérique centrale, c’est la région du monde qui est susceptible de subir les pires conséquences du changement climatique et celle qui dispose également de moins de ressources financières pour faire face à ces changements.

Dans le questionnaire, Karen Flores Vindel, membre de Iglesia Evangélica Menonita Central de La Ceiba au Honduras, explique que sa ville natale est confrontée à la menace climatique : « le bâtiment de l’église est inondé à chaque forte pluie ».

Les changements de l’environnement ont d’autres conséquences comme les pannes d’électricité, le débordement des rivières, les glissements de terrain, les inondations, la destruction des infrastructures et l’élévation du niveau de la mer qui rogne sur la côte. Ces conséquences, à leur tour, provoquent des crises économiques, perturbent le commerce et la distribution des produits, augmentent le coût de la vie et la pression migratoire et conduisent à la violence sociale.

Migration et récupération

broken musical instrument
Les instruments de la classe de musique de l’école administrée
par l’église mennonite Kekchi, Bezaleel, à San Juan Chamelco,
Guatemala, ont été abimés. Ce marimba en piètre état est
un instrument traditionnel guatémaltèque fabriqué à la main
en bois spécial.
Photo :Ted Smoker

La migration est l’une des conséquences directes des effets les plus graves du changement climatique sur les personnes pauvres et marginalisées. Après les récents ouragans, nombreux sont ceux qui ont choisi de quitter leur maison pour pouvoir subvenir à leurs besoins les plus basiques. 

Au Honduras, les comités d’églises mennonites organisent les efforts de récupération après les tempêtes de novembre. Karen Flores Vindel nous a raconté en décembre que le pasteur José Fernández (président national d’Iglesia Evangélica Menonita Hondureña et pasteur de Vida en Abundancia et Central de San Pedro Sula) participait au nettoyage des débris et aidait les habitants de la zone fortement touchée. Plusieurs bâtiments d’églises servent de refuge aux personnes qui ont perdu leur maison et leurs ressources. 

Karen Flores Vindel se sent « frustrée, découragée, impuissante à cause de toute cette destruction et à cause de tous les morts, de la douleur et de la souffrance qu’elle a causés. Je pleure souvent alors que je prie. Pourtant, elle se sent encouragée par les personnes qui s’engagent pour laisser un monde meilleur aux futures générations.

Le facteur humain

Selon James P. Kossin, climatologue à la National Oceanic and Atmospheric Administration, « il est très probable que le changement climatique provoqué par l’homme ait contribué à ce que l’océan soit anormalement chaud », et selon lui et d’autres scientifiques, « c’est la cause première de cette saison hyperactive. » 

Parce que la température des océans est plus chaude, les tempêtes présentent des vitesses de vent plus élevées, plus de pluie et sont plus fréquentes. De plus, les tempêtes deviennent plus lentes et plus volatiles. Tous ces facteurs contribuent à une augmentation des dégâts attribués au vent et aux inondations.

Prions pour le changement

Selon Karen Martinez, la prière est un bon moyen d’agir pour générer des changements et de trouver « la force de faire face et les moyens de survivre ».

L’étudiante au Anabaptist Mennonite Biblical Seminary, membre de College Mennonite Church de Goshen, Indiana, USA, s’inquiète pour sa famille qui vit dans une région côtière du Honduras. Elle appartient à la communauté d’immigrants du peuple Garifuna (certaines églises garifunas d’Amérique centrale et des États-Unis font partie du réseau LMC). 

« De nombreuses personnes vivent sous le seuil de pauvreté et ont perdu le peu qu’elles avaient », raconte Karen Martinez. 

Karen, comme bien d’autres immigrants garifunas aux États-Unis, envoie de l’argent à sa famille, surtout dans les moments difficiles. Le Comité Central Mennonite (MCC) a également répondu à la crise en envoyant de l’aide d’urgence sous forme de vivres et d’articles de première nécessité et continuera de soutenir les efforts de reconstructions en cours.

L’action du groupe de travail

Lorsque le CCTF aura terminé de réunir les dernières réponses au questionnaire sur la protection de la Création, il proposera plus de matériel pour faciliter le travail à long terme de lutte contre le changement climatique dans le monde. 

Guettez les informations et les futures publications du CCTF ! 

—Un communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale rédigé par Kristen Swartley, membre de Joy Mennonite church à Oklahoma City, USA. Elle est étudiante en master à Anabaptist Mennonite Biblical Seminary à Elkhart, Indiana, USA et stagiaire pour le groupe de travail pour la protection de la Création.


À lire également

Un chant inébranlable


Sources (en anglais):


Click here to watch the Mennonite church in Honduras worshipping amid the flood waters

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

Links on this page:

You may also be interested in:

Meet your Creation Care Task Force

*/ Membres du groupe de travail Président : Doug Graber Neufeld, professeur de biologie à Eastern Mennonite university, Harrisonburg, USA ; directeur... Read More

Creation Care Task Force: Rationale and mandate

Justification : La CMM est une communion mondiale d’églises anabaptistes qui font face ensemble à la crise climatique. Réagir avec fidélité face aux... Read More

Comments: