Communiqués De Nos Responsables

Unité dans la famille mondiale

Photo: Kazumoto Ray Epp
Date de diffusion : 
Mardi 20 Septembre 2016

Comme les quatre cavités du cœur, les quatre commissions de la CMM servent la communauté mondiale des églises anabaptistes dans les domaines suivants : diacres, foi et vie, paix et mission. Les commissions préparent du matériel à l’intention du Conseil Général, donnent des conseils et proposent des ressources aux églises membres et facilitent le travail des réseaux ou des fraternités de la CMM qui œuvrent ensemble sur des questions et des préoccupations d’intérêt commun. Ci-dessous, une des commissions communique un message de leur ministère.


Commission Mission

Le but de la Commission Mission de la CMM est de créer et de construire un nouveau partenariat international de la mission au sein d'un corps du Christ qui s'étend sur tous les continents. Nous voulons un partenariat qui soit enraciné dans l'amour mutuel, basé sur la soumission mutuelle et qui participe au partage économique tout en refusant le paternalisme ou la dépendance malsaine.

Et nous recherchons cela non seulement comme une démonstration de notre unité en Christ, mais aussi pour le bien de la mission de Dieu dans le monde entier.

L'histoire est un guide

La Bible relate les actes d'amour de Dieu envers la création et le rôle rédempteur de Dieu au travers de l'histoire. En conséquence de la rébellion et du péché humain, le monde que Dieu a voulu bon est déformé et détruit. La peur, l'orgueil, l'avarice et l'ambition égoïste ont amené à la séparation d'avec Dieu et à l'isolement entre les hommes. Les conséquences de cet isolement sont la haine, la violence, la guerre, l'oppression et l'injustice.

Le dessin de Dieu, révélé au travers de Jésus, est de mettre un terme à la haine et à la peur, à la pauvreté et à l'injustice et de créer une nouvelle famille formée de toutes les cultures, de toutes les langues, et de toutes les ethnicités.

Après l’ascension du Christ, l'église fut constituée par l'Esprit de Dieu pour proclamer et incarner la bonne nouvelle que, par la vie, la mort et la résurrection de Jésus, Dieu est réconcilié avec toute l'humanité et que toute la création est restaurée. La diversité, c'est la richesse que Dieu nous offre en cadeau.

La source inépuisable de notre mission

La promesse de Dieu de bénir toutes les nations sur la terre est la source de notre mission. L'intention de Dieu est de créer un peuple formé de chaque tribu et nation et qui reflète la gloire de Dieu par son unité. En suivant Dieu, nous rejetons le démon du racisme et de la fierté ethnocentrique.

La mission de l'église de Jésus Christ demande que nous agissions avec justice et grâce, et que nous traitions avec respect, dignité et compassion toute personne et tout groupe à cause de la valeur qu'ils ont aux yeux de Dieu. Cela nous engage aussi à dénoncer et à résister contre chaque système et chaque acte qui exploite ceux qui sont pauvres, faibles et vulnérables.

Nous croyons que l'unité est un don de l'Esprit, elle ne vient pas de nous. En même temps, nous voyons la préservation de notre unité visible comme une expression concrète de l'amour et donc

comme une dimension primordiale de notre mission. Lorsque Jésus prie pour l'unité de ses disciples et leur ordonne de s'aimer les uns les autres, c'est pour le bien de la mission de Dieu (« et qu’ainsi le monde puisse connaître que c’est toi [le Père] qui m’as envoyé » [Jean 17:23]).

Il n'y a pas de demonstration plus puissante de l'authenticité de la bonne nouvelle que lorsque les disciples de Jésus se réconcilient et sont unis dans l'amour au delà des barrières des ethnies, de la couleur de peau, du sexe, des classes sociales, des statuts économiques, des appartenances politiques ou du pays d'origine. De la même façon, il y a peu de choses qui détruisent notre crédibilité et notre témoignage autant que lorsque, nous chrétiens, nous nous isolons les uns des autres et nous tolérons ou intensifions les divisions entre nous.

Le défi de la différence

Un des défis que l'on rencontre dans la communauté mondiale est celui de gérer nos différences. Le canon biblique nous donne des pistes pour savoir comment garder un équilibre entre unité et diversité. Un des aspects essentiels de notre Bible est le mélange de genres littéraires et, tout à la fois, le maintient d'une unité et d'une cohérence. Elle contient des documents légaux, des généalogies, des notes historiques, des récits de voyages, etc., ainsi qu'une diversité d'auteurs, de sujets, de styles et d’époques.

Notre Bible permet cette diversité au sein de l'unité. La compilation du canon biblique est la démonstration que, guidée par l'Esprit Saint, l'église primitive a choisit de garder les quatre évangiles, chacun avec un ton distinct et particulier.

L'image du diapason est une autre métaphore de la diversité. Cet instrument sert à harmoniser l'orchestre (une variété d'instruments, de sons et de timbres) à une note spécifique. La présence du diapason n'efface pas les différences des instruments de musique, mais elle accorde les notes pour que ces instruments disparates puissent jouer ensemble un air magnifique.

Entant que communautés de foi, notre devoir est de partager l'amour rédempteur de notre Dieu. Le Christ est notre diapason. Lorsque nous nous accordons sur le Christ, il est plus facile de distinguer les choses non-essentielles qui nous divisent. Ainsi, nous construisons le royaume de Dieu au milieu de la diversité.

Atteindre notre objectif requiert un engagement inébranlable à être honnête et solidaire. Dans un esprit d'amour et de pardon, nous devons parler honnêtement les uns avec les autres des obstacles à la communauté authentique. L'amour mutuel demande aussi une solidarité des uns envers les autres. Nous devons être prêts à partager les luttes et la souffrance des uns et des autres, et désireux d'offrir notre soutient, nos prières et notre accompagnement dans les défis que nous affrontons alors que nous vivons l’évangile.

Alors, pourquoi le travail de la Commission Mission est-il important ?

Il est important parce que, entant que corps du Christ, l'église est la bonne nouvelle de Dieu dans un monde brisé et en souffrance. Dans son livre, The Gospel in a Pluralist Society*, Lesslie Newbigin décrit l'église comme un « signe, un instrument et un avant-gout » du royaume de Dieu. Devant un monde qui nous regarde, nous sommes appelés, au travers de notre unité, de notre amour et de notre partage, à être le reflet de la réconciliation que Dieu a accompli en Jesus Christ. Nous ne vivons plus pour nous-même, mais pour le monde que Dieu aime et cherche à bénir à travers nous (Genèse 12 :3).

—Stanley W. Green et Rafael Zaracho, présidente et secretaire de la Commission Mission de la CMM

*(Eerdmans, 1989, p. 233)

 

Rafael Zaracho

Stanley W. Green

 

MWC group: 
Mission Commission