Nouvelles

Un espace pour se rencontrer et échanger

Orateurs du Sommet des responsables en soins de santé. De gauche à droite: Pakisa Tshimika (R. D. du Congo) Raymond Martin (Etats-Unis) et Rick Stiffney (Etats-Unis). Photo : Larry Guengerich
Date de diffusion : 
Mercredi 16 Septembre 2015

Le Réseau Anabaptiste Mondial de la Santé imaginé par les participants du sommet

Harrisburg, Pennsylvanie (É.-U.) – Plus de 90 dirigeants en services de santé, provenant de 18 pays, se sont rencontrés les 19 et 20 juillet 2015 avant le Rassemblement PA 2015. Ils se sont réunis pour adorer, apprendre les uns des autres et réfléchir avec créativité de quelle manière les organisations anabaptistes en services de santé et les personnes qui travaillent dans ce domaine pourraient mieux collaborer à l’avenir.

Le sommet a mis l’accent sur l’examen d’un document provisoire faisant la promotion de la création d’un Réseau Anabaptiste Mondial de la Santé. L’ébauche a été préparée par un groupe bénéficiant d’un solide appui de la Conférence Mennonite Mondiale, notamment de César Garcia et d’autres.

Rick Stiffney, un contributeur au document, a dirigé l’examen du document provisoire. Rick Stiffney est président et directeur général de MHS Alliance, une organisation sans but lucratif qui soutient dans leur leadership et leur direction stratégique les fournisseurs mennonites et anabaptistes de services sociaux et de santé.

Pakisa Tshimika, ancien secrétaire général associé de la Conférence Mennonite Mondiale et fondateur de la Maison de l’Espoir Mama Makeba, défend cette idée depuis longtemps.

« Depuis des décennies, je rêve d’un espace où les professionnels anabaptistes de la santé et les institutions de partout dans le monde pourront se rencontrer et échanger sur des sujets d’intérêt commun », dit-il.

« Manifestement, il y a un intérêt parmi nous pour de nouvelles sortes de connexions », dit Rick Stiffney. « Les participants ont une volonté commune de s’engager dans des ministères de la santé modelés selon une perspective chrétienne anabaptiste. »

Un groupe de coordination représentant l’ensemble de la Conférence Mennonite Mondiale fera progresser les idées du sommet au cours des trois prochaines années. Ils créeront une base de données, faciliteront les échanges entre pairs et jetteront les bases d’un deuxième sommet pour les leaders de la santé.

Pakisa Tshimika espère que c’est une première étape vers la création d’un espace où le Nord, le Sud, l’Est et l’Ouest se rencontreront sur une base régulière.

La présidente du sommet Karen Baillie, directrice générale de Menno Place, un centre de soins communautaires à Abbotsford, en Colombie Britannique (Canada) dit que le sommet a réaffirmé la mission de servir en tant qu’anabaptistes qui préconisent l’amour du prochain, la paix et la justice. « Notre décision de s’engager les uns envers les autres et de créer un réseau mondial  renforcit notre vision de la communauté et permet de mieux servir l’autre », dit elle.

« On a beaucoup de chemin à parcourir », dit Pakisa Tshimika. Cependant, il est heureux de ce que l’avenir réserve pour le Réseau Anabaptiste Mondial de la Santé.

Larry Guengerich vit à East Petersburg en Pennsylvanie (É.-U.) et est directrice des communications et des relations avec les églises pour Landis Communities.

 

 

Commentaires

La santé est le dénominateur commun de tous les hommes au cours de notre petit voyage sur la terre, sur ce les agents de santé chrétiens sont mieux placés pour accompagner l'homme vers l'éternité avec Christ. De ce fait réfléchir et prier ensemble pour nous agents de santé et témoins de Christ est une manière de nous soutenir mutuellement afin de remporter des grandes victoires pour la gloire de notre SEIGNEUR.

Ajouter un commentaire