Features

Un coup d’œil sur l’Église Universelle

Release date: 
Thursday, 11 June 2015

 

La Communion mondiale : pourquoi est-elle importante ? Explorer notre engagement commun à être une famille à l’échelle du monde

Les membres de la Conférence Mennonite Mondiale se sont engagés à être une communion de foi et de vie à l’échelle du monde (koinonia). Nous cherchons à être une communion transcendant les frontières de nationalité, de race, de classe, de sexe et de langue. Pourtant, en raison de leur diversité, les églises membres ont une compréhension différente de l’importance de la communion mondiale.

L'édition d'avril 2015 de Courier / Correo / Courrier explore les raisons pour lesquelles les communautés anabaptistes du monde entier se réunissent pour former la CMM. Dans les articles qui suivent, les auteurs réfléchissent à la question : Pourquoi mon assemblée locale ou régionale a t-elle besoin d’une communion mondiale ?

Un coup d’œil sur l’Église Universelle

Je suis pasteur de l’assemblée mennonite d’Enkenbach près de Kaiserslautern, dans la région du Palatinat (sud-ouest de l’Allemagne). Notre paroisse compte 260 membres et une centaine de personnes participent régulièrement au culte.

Elle a été fondée après la Seconde Guerre Mondiale par des réfugiés mennonites d’une partie de la Prusse (aujourd’hui la Pologne), qui ont dû quitter leur pays à cause de la guerre, alors que d’autres assemblées mennonites du Palatinat ont été fondées au XVIIe siècle par des réfugiés mennonites de Suisse, cherchant refuge contre la persécution. Des jeunes sont venus de l’étranger avec le programme PAX du Comité Central Mennonite (une initiative d’après-guerre en Europe) pour construire des maisons à Enkenbach pour les réfugiés mennonites, ce qui a contribué à la croissance de notre assemblée. Les membres actuels sont des réfugiés arrivés ici tout jeunes ou des Allemands de première  génération.

Notre paroisse est l’une des plus grandes d’Allemagne, beaucoup plus grande que la moyenne des assemblées membres de la Arbeitsgemeinschaft Mennonitischer Gemeinden (outre les grandes paroisses d’origine russes-allemandes).

L’assemblée locale joue un rôle très important dans la tradition mennonite allemande. Les premiers anabaptistes ont souligné sa centralité, et cela a aidé le mouvement à survivre en temps de persécution. Au fil des années, cependant, cela a aussi eut des inconvénients, dont un sentiment trop fort d’autonomie. Par exemple, de nombreux membres se considèrent non seulement mennonites, mais ‘mennonites d’Enkenbach’ et ne sont pas intéressés par les autres traditions mennonites. L’assemblée a rapidement compté 500 membres, ce qui lui a permis de soutenir de nombreux projets – et l’a rendue indépendante des autres groupes mennonites. Cela a changé au fil des décennies, en raison de la baisse du nombre de membres. Pourtant, un réel danger existe toujours : la possibilité que les assemblées locales se perdent de vue, et développent une mentalité de « nous, c’est nous, et chacun s’occupe de ses affaires ».

Heureusement, beaucoup d’Allemands, dont de nombreux membres de notre paroisse, ont une vision œcuménique. C’est probablement lié à l’histoire de l’Allemagne, avec la rupture entre catholiques et protestants lors de la Réforme du XVIe siècle. Nous apprécions la collaboration avec d’autres dénominations pour mieux témoigner. Dans notre ville, nous avons de bonnes relations avec les églises catholiques et protestantes (Église unie). Nous avons le sentiment que l’Église chrétienne est unie.

Cependant, notre assemblée doit aussi réaliser que notre famille anabaptiste mennonite va bien au-delà. Cette vision élargie du monde est le fruit de notre participation à la Conférence Mennonite Mondiale.

La participation à la CMM présente plusieurs avantages tangibles. Premièrement, elle nous aide à renforcer notre identité commune en tant qu’anabaptistes mennonites. Dans notre paroisse, deux petits groupes ont lu et étudié les convictions communes de la CMM, en utilisant le livre d’Alfred Neufeld ‘What we believe together’*, qui fait parti du Rayon de Littérature Anabaptiste-Mennonite Mondial, recommandé par la CMM. En ce moment, un petit groupe lit un autre livre de la  CMM : ‘Shalom Le projet de Dieu’ de Bernhard Ott. Ces deux livres nous aident à ‘rester connectés’ avec les autres sur les questions de foi et de mise en pratique, ainsi que sur les conceptions théologiques de la tradition anabaptiste plus large. Nous ne les lisons pas parce qu’ils sont recommandés, mais parce que nous voulons nous associer à une réflexion spirituelle à l’échelle plus large. Ils nous sont utiles.

En outre, la participation à la CMM nous rappelle que la famille anabaptiste mennonite s’est accrue bien au-delà de la culture ethnique allemande (suisse ou prussienne) dans laquelle l’anabaptisme s’est développé. Par exemple, nous participons au Dimanche de la Fraternité Mondiale (WFS), et par conséquent nous recevons régulièrement des informations intéressantes sur la vie des frères et sœurs de la CMM. En outre, lors de chaque WFS, nous recueillons une offrande spéciale pour la CMM, en plus de ce que nous donnons par l’intermédiaire de notre union d’églises dans le cadre de la ‘part équitable’ de la CMM. En 2012, lorsque le Conseil Général de la CMM s’est réuni en Europe, nous avons invité deux théologiennes / pasteures du Japon et de République démocratique du Congo à prêcher lors du culte. C’était exceptionnel et cela a donné une idée du développement de la tradition anabaptiste mennonite en un phénomène multiculturel mondial. Un an auparavant, en 2011, nous avons eu la chance que le secrétaire général de la CMM, César García, vienne présenter le travail de la CMM dans notre église. Sa présence nous a aidé à mieux percevoir la réalité de la foi anabaptiste mondiale.

D’autre part, grâce à Intermenno, nous avons accueilli des jeunes nord-américains. Ce programme d’échange leur permet de vivre en Europe et de découvrir la culture et les langues européennes. Nous avons aussi accueilli des bénévoles paraguayens qui ont travaillé avec nous. Certains sont même restés et se sont mariés ici.

Au-delà de ces activités de notre assemblée locale, un grand nombre de nos membres qui ont les moyens de voyager ont assisté aux Rassemblements de la CMM ces dernières décennies, en Inde (1997), au Zimbabwe (2003) et au Paraguay (2009). À chaque fois, ils sont revenus enrichis et impressionnés, et ont partagé leurs expériences.

Il est évident que la conception biblique de l’Église va au-delà de l’assemblée locale. Les chrétiens de nombreuses tribus et nations sont liés par davantage qu’une identité locale. D’un point de vue biblique, l’Église est une communion de croyants qui transcende les notions de nation, d’ethnie et de race. C’est un corps universel (ou catholique, dans le vrai sens du mot). Nous avons besoin de la CMM pour le faire connaître et pour en faire l’expérience au niveau local. En fin de compte, la CMM nous offre un aperçu de l’identité universelle et même œcuménique, du peuple de Dieu.

Rainer W. Burkart est pasteur de l’Église mennonite d’Enkenbach (Allemagne). Il fait partie du Comité Exécutif de la CMM et de la Commission Foi et Vie, et a co-présidé la Commission d’Étude internationale de la Fédération luthérienne mondiale et de la Conférence Mennonite Mondiale (2005-2008), qui a jeté les bases d’une réconciliation entre luthériens et anabaptistes.

* N’est pas traduit en français (anglais, allemand, espagnol)

 

Geographic representation: 
Europe