Nouvelles

Un bruit joyeux : La musique internationale glorifie Dieu

L’église de Forest Hills Mennonite Church à Leola, en Pennsylvanie, aux États-Unis, a accueillit le premier concert de louange international annuel de la CMM de Lancaster. Photo : Jon Carlson.
Date de diffusion : 
Lundi 16 Janvier 2017

Winnipeg, Manitoba, Canada – Les chrétiens anabaptistes du conté de Lancaster en Pennsylvanie aux États-Unis ont eu un avant-goût de la louange décrite dans Apocalypse 7:9 lorsqu’ils ont accueilli l’assemblée réunie de 2016 de la Conférence Mennonite Mondiale en juillet 2015. Un comité local s’est formé á partir de cette expérience pour organiser un concert de louange dans l’esprit de ce rassemblement international. Cette année, le concert aura lieu le 21 janvier à l’église mennonite d’Akron (Pennsylvanie).

Le but est de « rassembler des anabaptistes de différentes églises pour célébrer l’église internationale avec de la musique internationale, en apprenant des chants internationaux et en soutenant la CMM et l’église mondiale » explique Lynn Roth, la représentante régionale pour l’Amérique du Nord. La date de janvier coïncide avec le Dimanche de la Fraternité Mondiale (le dimanche le plus proche du 21 janvier).

« L’important c’est de chanter ensemble, ce n'est pas le spectacle » affirme Roth, même si plusieurs des musiciens faisaient partie du groupe de louange sur la scène de l’assemblée de 2016.

Les chants sont tirés pour la plupart du recueil de chants international, mais il y a aussi de nouveaux chants, en particulier venant d’églises locales du monde entier, dit Roth. En 2016, ils ont chanté « Fabricante de paz » un nouveau chant écrit par Marisol Arriaga Aranda du Mexique à l’occasion du Dimanche de la Fraternité Mondiale qu’elle a partagé avec la CMM.

« Apres avoir vécu la joie de chanter ensemble à l’assemblée réunie à Harrisburg quelques mois plus tôt, ce concert de louange a un sens spécial pour nous. » raconte le pasteur Jon Carlson de l’église Forest Hills Mennonite Church de Leola, en Pennsylvanie, qui a accueilli le premier concert de louange le 31 janvier 2016. « Forest Hills fut très reconnaissant d'avoir pu accueillir cet événement qui nous a rappelé nos liens avec nos frères et sœurs partout dans le monde. »

En 2017, les organisateurs prévoient une répétition durant la matinée pour que les responsables de la louange puissent apprendre de nouveaux chants internationaux.

Roth espère que cet événement « puisse donner naissance à un comité local dédié à la CMM, qui travaillerait avec l’eglise locale qui accueille l’événement. »

Quelques temps plus tôt, en Ontario, au Canada, de 60 à 70 anabaptistes participèrent à un festival de chants à l’église Mennonite de Waterloo North, le 6 décembre 2016 avec le secrétaire général de la CMM César Garcia et le président de la CMM, Nelson Kraybill entant qu’orateurs.

Alors que la 17ème Assemblée Réunie se rapproche, un recueil de chants international nous donne l'occasion d’apprendre des chants indonésiens en prévision des temps de louange à Semarang en Indonésie en 2021.

« Nos traditions musicales sont très différentes, mais elles expriment toutes un désir commun de glorifier Dieu au travers du chant, » affirme Carlson.

Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale par Karla Braun

 

Ajouter un commentaire