Nouvelles

PA 2015 sera vert!

CJ Filak (à gauche) de la Société de récupération environnementale de Pennsylvanie et Howard Good, coordonnateur national de PA 2015, à côté d’un des camions qui transportera les déchets alimentaires de PA 2015. Photo par Merle Good
Date de diffusion : 
Mercredi 20 Mai 2015

Harrisburg, Pennsylvanie – « PA 2015 sera vert », dit Howard Good, le coordonnateur national du Rassemblement de la Conférence Mennonite Mondiale qui se tiendra du 21 au 26 juillet à l’immense Complexe du Champ de foire d’Harrisburg. Howard Good vient juste d’apprendre que les dépenses relatives à la démarche écologique respecteront le budget prévisionnel de l’événement international.

Propriété de l’État de Pennsylvanie et supervisé par le ministère de l’Agriculture, « le Complexe et son service de restauration ont été flexibles et ouverts à nos idées et à nos demandes, d’une manière remarquable », dit Howard Good.

« Chaque fois que quelqu'un vient à la table avec des idées sur la façon dont nous pouvons être plus responsable en tant que ministère et gouvernement de l’État, je suis très réceptive », dit Hannah Smith-Brubaker, secrétaire adjointe au ministère de l’Agriculture et la personne directement responsable du site.

«  Je crois qu’une intendance responsable fait partie de l’engagement mennonite et je suis ravie que cela puisse se faire au Complexe du Champ de foire. Mon objectif est de pouvoir mettre en pratique ce que nous avons vu de la part des organisateurs de PA 2015 dans l’avenir du Champ de foire qui attire 500 000 participants chaque mois de janvier et qui accueille aussi d’autres événements au cours de l’année. »

Howard Good et son équipe ont établi un plan vert pour PA 2015. Aucune bouteille de plastique ne sera vendue au Rassemblement. À la place, chaque personne inscrite à PA 2015 recevra une bouteille d’eau en aluminium. Vingt stations d’eau seront installées pour remplir les bouteilles à l’intérieur des bâtiments qui forment une aire de 24 âcres abrités d’un toit. Les bénévoles se chargeront de l’approvisionnement. Des bus-navette seront fournis pour diminuer le trafic automobile entre le Champ de foire, les hôtels et les communautés mennonites avoisinantes. On a demandé à tous les hôtels réservés pour l’événement de fournir un bac de recyclage dans les chambres ou dans leur hall d’entrée.

L’effort le plus important sera de récupérer les déchets alimentaires et de les transformer en compost. Parmi d’autres projets d’économie d’énergie, les bâtiments du Champ de foire utilisent des capteurs solaires, des panneaux solaires, des réservoirs de récupération d'eau, des distributeurs peu gourmands en énergie et des appareils sanitaires à débit d’eau réduit, mais le Complexe n’a pas porté son attention, jusqu’à maintenant, sur la récupération des déchets alimentaires.

Trois importants intervenants ont été retenus pour traiter les déchets alimentaires de plus de 6 500 participants deux fois par jour.

La Société de récupération environnementale apportera au Complexe deux conteneurs vides de 30 verges pour la collecte des déchets alimentaires. Elle se présentera chaque nuit pour transporter les conteneurs pleins à Oregon Dairy Organics, une entreprise de compostage juste au nord de Lancaster.

À Oregon Dairy Organics, les déchets alimentaires de la pré-consommation (déchets de la préparation des aliments) et les déchets post-consommation (y compris la vaisselle compostable) entrera dans un processus de transformation par décomposition d’une durée de trois mois. « Tout est naturel », explique Derrin Ranck, directeur du site de compostage, « mais le processus est accéléré. » 

« La matière apportée de PA 2015 sera mélangée avec du fumier de vache et de cheval pour bien équilibrer l’azote et le carbone dans le compost et ainsi ne pas nuire à la terre quand le compost sera utilisé. Puis la matière sera soulevée périodiquement par une machine de compostage pour accélérer le processus et assurer une décomposition uniforme des matériaux ». Au bout de trois mois, le compost sera mélangé à du terreau et de la terre arable et sera utilisé en aménagement paysager et pour lutter contre l’érosion.

Howard Good calcule qu’un service alimentaire compostable ajoute plusieurs dollars par personne par jour dans les dépenses. « Matt Gebel a travaillé avec nous pour concevoir des menus qui nous permettront de respecter notre budget et de rester fidèles à nos convictions. »

« Nous produisons beaucoup de déchets, dit Matt Gebel. Le processus de séparation des déchets alimentaires sera un défi, mais nous sommes prêts à le relever. PA 2015 nous offre du personnel bénévole; ces personnes feront la différence puisque nous aurons besoin de bras supplémentaires pour réaliser cette opération. Ce n’est pas un inconvénient! »

Matt Gebel exprime sa gratitude envers PA 2015 pour un autre sujet. « En ayant cet événement durant notre temps mort habituel de la saison estivale, notre personnel pourra travailler au lieu d’être au chômage durant ces semaines. » 

Sharon Altland, directrice générale du Champ de foire, dit : « C’est une expérience d’apprentissage pour nous. Oui, cela implique des coûts additionnels, mais nous voulons introduire graduellement ces pratiques dans nos prochaines expositions ».

« C’est important pour moi qu’au ministère de l’Agriculture, nous soyons consciencieux dans la même mesure que nous l’exigeons aux agriculteurs et aux consommateurs »,  fait remarquer Hannah Smith-Brubaker.

« Tout cela s’insère dans les valeurs anabaptistes à l’égard du respect de la création de Dieu », dit Howard Good. Nous sommes appelés à être responsables de la quantité des déchets que nous envoyons dans les sites d’enfouissement. Ces choix correspondent aussi aux convictions de la Conférence Mennonite Mondiale. »

Article par Phyllis Pellman Good, auteure et rédactrice pour la Conférence Mennonite Mondiale.

Autres photos – haute résolution pour publication – par Merle Good

(De la gauche) CJ Filak de la Société de récupération environnementale de Pennsylvanie; Howard Good, coordonnateur national de PA 2015; Derrin Ranck de Oregon Dairy Organics; et Angela Dietzel, personne de liaison de la CMM au service de la restauration du Complexe du Champ de foire, sont près d’un des six bâtiments pour le compostage à Oregon Dairy Organics où les déchets alimentaires de PA 2015 seront compostés. Cliquez ici pour la photo.

À Oregon Dairy Organics, les déchets alimentaires sont mélangés avec du fumier de vache et de cheval afin d’équilibrer la composition de l’éventuel compost. Cliquez ici pour la photo.

Derrin Ranck d’Oregon Dairy Organics, se tient devant la machine TURN-TEC inventée par son père, Merle Ranck, qui sert à aérer la matière en compostage. Cliquez ici pour la photo.

(De la gauche) Membres de l’Équipe verte de PA 2015 à la rotonde du Complexe du Champ de foire : Matt Gebel, directeur général de Centerplate, fournisseur de services alimentaires au Complexe; Sharon Altland, directrice générale du Complexe du Champ de foire, Hannah Smith-Brubaker, secrétaire adjointe au ministère de l’Agriculture de Pennsylvanie et Howard Good, coordonnateur national de PA 2015. Cliquez ici pour la photo. 

 

Geographic representation: 
North America

Ajouter un commentaire