Communiqués De Nos Responsables

Nous pleurons (Une prière de lamentations)

Photo : Mennonite Central Committee
Date de diffusion : 
Mardi 15 Septembre 2015

Nous pleurons avec ceux et celles dont les terres ont été ravagées par la guerre.

Nous pleurons avec ceux et celles qui, à cause de la guerre et de la violence, ont déjà perdu leur maison.

Nous pleurons avec ceux et celles qui laissent derrière eux ce qui est familier, à la recherche d’une vie meilleure pour leurs enfants et leur famille.

Nous pleurons avec Abdullah, le père d’Aylan et de Galip Kurdi, au moment où il doit faire face à la vie sans ses magnifiques enfants et sa compagne de vie.

Nous pleurons devant la vie si tragiquement courte d’Aylan et de son frère Galip.

Nous pleurons Rehan, leur mère, qui souhaitait une vie meilleure pour ses enfants.

Nous pleurons les milliers d’enfants, de femmes et d’hommes qui ont déjà perdu la vie à la recherche d’espoir.

 

Nous pleurons aussi à cause de notre complicité causant et alimentant le conflit en cours qui a déplacé des milliers de personnes dans le monde.

Nous pleurons à cause de notre complicité quand nous continuons à nous leurrer en pensant que plus de violence apportera la paix.

Nous pleurons à cause de notre complicité lorsque nous fermons les yeux, ignorons la souffrance et les difficultés de nos frères et sœurs.

Nous pleurons à cause de notre complicité avec les régimes et les puissances de ce monde qui continuent d’oppresser et de déshumaniser les uns pour le privilège et le confort des autres.

Nous pleurons à cause de notre complicité en n’accueillant pas l’étranger quand il est en besoin.

Nous pleurons à cause de notre complicité quand nous n’écoutons pas les pleurs de l’autre.

 

Nous pleurons à cause de l’impuissance que nous ressentons en n’étant pas capable d’arrêter les conflits qui persistent et dont les résultats sont des personnes déplacées.

Nous pleurons à cause de l’impuissance que nous ressentons en n’étant pas capable de sauver les personnes qui tombent à la mer.

Nous pleurons à cause de l’impuissance que nous ressentons quand nous voyons la souffrance des autres.

Nous pleurons parce que nous savons que ce n’est pas de cette manière que Dieu veut que nous nous traitions les uns les autres.

Nous pleurons parce que nous savons que ce n’est pas le rêve que Dieu a pour le monde.

Nous pleurons parce que nous ne savons pas quoi faire d’autre.

 

Dieu, sois avec Aylan, Galip et leur mère Rehan.

Dieu, sois avec Abdullah, leur père.

Dieu, sois avec les milliers d’autres personnes qui sont mortes en quête de paix et d’un asile.

Dieu, sois avec nous au moment où nous cessons notre complicité pour que nous puissions incarner la chaleur, l’hospitalité et l’amour des autres que tu nous as déjà montrés.

Dieu, sois avec nous pendant que nous recherchons ta paix dans la paix.

Dieu, sois avec nous tous. 

par Andrew Suderman, secrétaire de la Commission Paix de la CMM