Articles de fond

L’évangélisation des enfants

Raisey Flora, Nicey Serena, Elina, Shalem Raj et Victor de l’Église Emmanuel Frères – mennonite, Jagaboin Pally, Telangana (Inde), ont dessiné leurs récits bibliques préférés. Photo : Nicey Serena
Date de diffusion : 
Vendredi 5 Juillet 2019

Ce numéro, présente des exemples de la manière dont des membres de la famille anabaptiste mennonite créent une place pour les enfants dans leur assemblée locale à travers le monde


Nous sommes l’Iglesia Cristiana Menonita del Perú, l’église mennonite d’Iquitos, une ville située au cœur de la jungle péruvienne, sur les rives de l’Amazone. Ici, dans la chaleur et l’humidité tropicales, nous travaillons depuis plus de dix ans avec des enfants en situation de pauvreté et d’abandon.

Le projet est né dans le cœur de David et Cecy Moreno (missionnaires de l’Église chrétienne mennonite de Colombie), qui commencèrent à organiser des activités pour les enfants de la rue tous les samedis, où ils leur donnaient des repas et partageaient la Parole de Dieu. Petit à petit, ces enfants invitèrent leurs amis et, très rapidement, des adolescents et des jeunes se joignirent à eux.

Grâce à la découverte de la Bible et de la vie chrétienne, l’amour de Dieu s’est développé en eux. Ils ont commencé à changer leurs habitudes malsaines et à parler de Dieu dans leurs familles. Ainsi, des adultes vinrent nous demander conseils et nous avons donc commencé à organiser des petits groupes de maisons pour les familles. Les parents considéraient David et Cecy comme leurs pasteurs. Et, dès février 2012, avec l’accompagnement de l’église mennonite de Colombie, nous avons commencé à nous réunir dans un seul endroit en tant qu’église établie.

Souvent dans les paroisses, nous oublions l’importance des enfants. Nous pensons qu’il suffit de les rassembler le dimanche et de les occuper avec des activités. Cependant, ils sont capables de recevoir sans préjugés et avec un cœur pur le message de Jésus, quelles que soient les circonstances, parfois difficiles, dans lesquelles ils se trouvent. Ils sont des témoins vivant du pardon et de la réconciliation au sein même de la violence de leur foyer. Ils ont un comportement facteur de transformation qui manifeste l’amour de Dieu. « Une réponse douce fait rentrer la colère, mais une parole blessante fait monter l’irritation. » (Proverbes 15/1).

À l’assemblée mennonite d’Iquitos, notre travail est fortement axé sur les enfants. Ce projet nous a aidé à comprendre que l’évangélisation n’est pas uniquement la responsabilité du pasteur, mais que nous devons tous nous impliquer. Le Seigneur Jésus nous a appelés à faire des disciples et pourquoi ne pas commencer par ceux qui ont toute la vie devant eux ? Certains membres de la paroisse sont activement impliqués en tant qu’animateurs et responsables des jeunes, tandis que d’autres fournissent le nécessaire pour pouvoir offrir un goûter à plus de 350 enfants chaque semaine.

Nous formons les jeunes et les intégrons à l’équipe des responsables. Ils dirigent la louange et les chorégraphies. Certains prennent des cours de musique, d’autres aident à la préparation et à la distribution de nourriture ou commencent déjà à enseigner aux plus petits. Leurs témoignages de vie sont une bénédiction pour les enfants, qui s’identifient à eux et sont encouragés.

Grâce à notre expérience, nous avons compris que les adolescents sont une partie très importante de notre ministère. C’est un âge difficile, car ils ne s’identifient plus aux enfants et pas encore aux jeunes. Pour cette raison, ils finissent souvent par s’éloigner de Dieu. Il est très important de créer un espace pour les adolescents dans l’assemblée. Ils commettent des erreurs, parfois ils se comportent comme des enfants, ils luttent constamment contre la paresse, mais nous devons quand même les accompagner et croire que Dieu peut les utiliser dès à présent, malgré leur inexpérience. Cela leur permet de grandir dans la foi et de se développer ‘comme un arbre planté près d’un courant d’eau : il donne du fruit en sa saison et son feuillage ne se flétrit pas ; il réussit tout ce qu’il fait’ (Psaumes 1/3).

Les enfants sont l’avenir, mais aussi le présent de nos églises. Comme les adultes, ils ont besoin que nous prenions le temps de les écouter, de les encourager, de louer le Seigneur avec eux, de leur apprendre à prier, et que nous leurs donnions l’importance qu’ils méritent en tant que citoyens du Royaume de Dieu. ‘Les enfants sont comme du ciment frais, tout ce qui leur tombe dessus laisse une trace’ Haim Ginott.

Juan Carlos Moreno, pasteur des jeunes de la Iglesia Cristiana Menonita del Perú. 

 

Cliquez ici pour voir les photos et les vidéos (en espagnol) de ce projet.

 

Cet article est paru pour la première fois dans le numéro d’avril 2019 de Courier/Correo/Courrier.