Nouvelles

Les églises qui pratiquent le baptême des croyants se rencontrent pour échanger des interprétations en évolution

En avant (agenouillé) : Tony Ritchie. Rangée avant (de la gauche) : Neville Callam, Gary Holloway, Mark Weedman, John Mark Hicks, Denise Kettering-Lane, Marjorie Lewis, Rebecca Oriso, Jeff Carter, Robert Welsh. Rangée arrière (de la gauche) : Fernando Enns, Alfred Neufeld, Jim Somerville, Cecil Robeck, Dan Tomberlin, David Thompson, Dagmar Heller, Glenroy Lalor.
Date de diffusion : 
Jeudi 29 Janvier 2015

Kingston, Jamaïque – Une consultation s’est tenue à Kingston du 8 au10 janvier avec des représentants de six églises, de différentes traditions, qui pratiquent le baptême des croyants. Ils ont communiqué leurs compréhensions et leurs pratiques du baptême et ils ont examiné l’évolution de leur pensée à la lumière de la convergence théologique émergente sur le baptême et des rencontres œcuméniques qui se développent depuis les 30 dernières années.

C’est la première fois qu’une telle rencontre avait lieu. Elle représente par le fait même un moment historique dans la vie de ces églises.

Les baptistes, l’Église des Frères, les Églises du Christ, l’Église des disciples du Christ, les mennonites et les pentecôtistes figuraient parmi les traditions représentées. Les 18 participants  provenaient de la Jamaïque, du Kenya, de l’Allemagne, du Paraguay, de la Suisse, du Royaume-Uni et des États-Unis.

Fernando Enns de l’Allemagne, Alfred Neufeld du Paraguay et Rebecca Osiro du Kenya étaient les représentants mennonites. Cliquez ici pour la liste complète des participants.

L’initiative de cette consultation est le fruit de la rencontre annuelle des secrétaires des communions chrétiennes mondiales de 2012, lors de laquelle il y avait eu une réflexion nouvelle et des ententes officielles sur la reconnaissance mutuelle du baptême entre les Églises qui pratiquent le « baptême des enfants » et celles qui pratiquent le « baptême des croyants ».

À l’ordre du jour de la consultation, il y avait des présentations de chaque tradition sur l’enseignement et les pratiques du baptême du passé et d’aujourd’hui avec une attention toute particulière sur l’évolution de leur compréhension. Un représentant de la Commission de foi et constitution du Conseil œcuménique des Églises (COE) était également présent pour apporter une perspective plus large de la question du baptême au sein du mouvement œcuménique.

Les temps forts de la consultation, selon un rapport de la rencontre, ont été :

  • la gratitude pour l’occasion d’avoir une réflexion ouverte et honnête entre les participants sur le sens, la pratique et les compréhensions communes du baptême;
  • de nommer le potentiel trouvé dans la métaphore « être en chemin » pour illustrer la vie chrétienne avec différentes formes et expressions d’initiation et de confession, mais avec un appel similaire au discipulat;
  • l’importance de comprendre le Saint Esprit comme source aussi bien de notre diversité que de notre unité en Christ;
  • le besoin de réexaminer le langage du sacrement, de l’ordonnance, du signe et du symbole en tant que moyens de reconnaître Dieu comme le principal acteur du baptême;
  • le besoin de reconnaître la continuité entre l’accueil œcuménique des autres traditions comme église et les pratiques qui caractérisent chaque tradition comme une expression exceptionnelle du corps de Christ.

Le texte intégral du rapport de la rencontre sera échangé à la fois avec la conférence des secrétaires des communions chrétiennes mondiales et avec la Commission de foi et constitution du COE avec l’espoir qu’il contribuera à l’avancement de la reconnaissance mutuelle du baptême et de l’unité chrétienne.

 

Ajouter un commentaire