Nouvelles

Les Commissions de la CMM renforcent les liens de communion

Lors des réunions annuelles, les conversations de la pause-café renforcent les liens entre les membres des commissions de la CMM. Photo : Vikal Rao.
Date de diffusion : 
Lundi 26 Août 2019

Du 25 au 27 juin 2019, les dirigeants et les membres de quatre commissions de la Conférence Mennonite Mondiale se sont réunis pour un temps de discussions en face à face, de réflexion, de louange et planification stratégique pour faire avancer la mission de la CMM.

Une quarantaine de femmes et d'hommes venus du monde entier se sont rassemblés à l’occasion de ces cinq jours de réunions, organisés au Centre de conférence Mennonite Doperaduin, un des trois centres de retraite gérés par l'Algemene Doopsegezinde Sociëteit (Église mennonite néerlandaise).

« Le travail des commissions peut renforcer les liens de communion entre les églises de différents endroits du monde. » déclare Neal Blough, membre de la Commission Paix. « Cela nous aide à nous rendre compte du contexte plus large et souvent plus complexe de notre travail, cela nous permet de partager nos moyens et d’approfondir nos prières d’intersession. »

Les membres des commissions sont des bénévoles de partout dans le monde qui représentent le Conseil Général ou apporte une expertise dans les domaines du soin, du service, de la théologie, et de la paix et guident la Conférence Mennonite Mondiale en proposant des ressources et en encourageant la fraternité au sein des réseaux de la CMM. Les Commissions ont chacune huit membres (neuf dans la commission mission) dont un président et un secrétaire à temps partiel.

Foi & Vie

« La Commission Foi & Vie soutient la CMM comme un cerveau, comme une commission théologique pour conserver notre identité et pratiquer ce que nous croyons, » Tewodros Beyene.

Larry Miller, secrétaire de la délégation mennonite aux dialogues trilatéraux sur le baptême avec l’Église luthérienne et l’Église catholique, a présenté à la commission un compte-rendu du document résultat de cinq années d’un dialogue qui s’est conclu en 2017. 

« Les catholiques, les luthériens et les mennonites ne sont pas les mêmes partout dans le monde. Chacun vit et pratique une foi imprégnée de sa culture et de son histoire locale. Cependant, dans un processus d’apprentissage, en reconnaissant les différents contextes, nous pouvons incorporer de nouvelles idées. » déclare Rebeca Gonzalez Torres. « Parler du baptême dans les trois traditions historiques à savoir les catholiques, les luthériens et les mennonites, n’a pas été facile, ni par le passé, ni aujourd’hui. Nous apprécions avec reconnaissance le travail qui a donné naissance à ce document. »   

La Commission Foi et Vie recommande la création d’espaces où les église membres de la CMM puissent connaitre les différentes pratiques et visions du baptême des unes et des autres, la présentation du rapport officiel du dialogue trilatéral sur le baptême au Conseil Général et l’élaboration d’un livret d’étude pour les églises en complément du rapport. 

La Commission Foi et Vie a également discuté d’un document sur la doctrine de la justification et continue de travailler à la possibilité d’un changement de nom qui représenterait mieux tous les membres de la Conférence Mennonite Mondiale. 

Mission

La Commission Mission a fait un compte-rendu des avancées de la traduction de God’s People in Mission: An Anabaptist Perspective, qui sortira en espagnol en 2019 et en français en 2020, a identifié les frontières missionnaires pour 2019–2021, et a commencé à préparer la consultation mondiale de 2021 auprès du Réseau Anabaptiste Mondial d’Entraide (GASN) et de la Fraternité Missionnaire Mondiale (GMF), tous deux composés d’organisations anabaptistes au service de l’église et de la propagation de l’évangile dans le monde.  

« Nous avons besoin de la force et des dons des autres pour servir ensemble, » déclare Andi Santoso. « En parlant durant nos réunions nous avons identifié un défi majeur : la nécessité de partager nos moyens avec ceux qui sont dans le besoin. »

Les membres des Commissions de la CMM, les responsables et les interprètes à Dopersduin, Schoorl, Pays-Bas, 2019. Photo : Marijne Stenvers.

« Nous voulons maintenir la famille unie malgré tout ce qu’il se passe, » explique José Arrais le coordinateur du GMF et du GASN. Beaucoup de préoccupations émanent du contexte spécifique de certaines situations locales, nous rencontrer nous permet de mieux comprendre et de mieux apporter un soutien. « C’est important d’avoir un retour pour que nous puissions être interconnectés. »  

« Nous travaillons avec des organisations qui sont impliquées dans différents ministères de justice, » Nelson Okanya.

Diacre

La Commission Diacre répond aux demandes de prières, publie l’email bimensuel du réseau de prière en partenariat avec le service de Communication de la CMM, et administre le Fonds de Partage de l’Église Mondiale (GCSF). 

En décembre 2018, le secrétaire Henk Stenvers et les membres Vikal Rao et Hanna Soren ont rendu visite à plusieurs églises dans la campagne indienne pour la consécration de nouveaux bâtiments d’église dont la construction a été en partie sponsorisés par le GCSF et les unions d’églises nationales.  

« En tant que membre de la Commission Diacre, j’ai été invité à marcher avec eux dans ce moment de joie et à ressentir la joie de partager avec nos frères et sœurs anabaptistes partout dans le monde, » témoigne Vikal Rao.

« Nous avons reçu un accueil traditionnel merveilleux. Nous pouvions voir le bonheur sur les visages ». Avoir un bâtiment est un rêve devenu réalité pour Antakya (Antioche) Mennonite Church, membre de l’union d’églises Bhartiya General Conference Mennonite Church, dont les membres, agriculteurs, n’avaient pas les moyens d’économiser assez d’argent pour construire leur lieu de culte.

Paix

La Commission Paix a travaillé sur des documents à soumettre au Conseil Général, dont une déclaration sur l’objection de conscience préparé dans le cadre du lancement du Réseau Anabaptiste pour la Paix et a discuté de l’avenir d’autre déclarations récentes ainsi que de l’initiative de Children on the Move (enfants migrants). 

« Notre ordre du jour est tourné vers les vrais sujets pour l’église, » dit Wendy Kroeker. « Le travail de la Commission Paix cherche à articuler les fondements théologiques et à créer des discussions de fond pour les anabaptistes/mennonites sur des sujets qui nous concernent en tant que société et dans nos propres communautés d’églises. »  

« Notre travail surgit des lieux où les églises au travers du monde vivent des difficultés dans la pratique de leur foi, » explique Ken Hoke. « Il est bon de pouvoir nous tenir aux côtés de nos sœurs et frères. »

À la suite des réunions des commissions, le Réseau Anabaptiste Mondial pour la Paix (GAPN) a tenu le deuxième festival et conférence anabaptiste mondial de travail pour la paix à Elspeet, aux Pays-Bas. « Ce lien avec le GAPN va élargir et renforcer le travail pour la paix dans la famille mennonite, œcuménique, mondiale, » déclare Neal Blough.

—Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale

Ajouter un commentaire