Nouvelles

L’église Mennonite Bihar Mandli accueille la Conférence de Femmes Mennonites de l’Inde

Les femmes de Bihar Mennonite Mandli donnant la bienvenue aux participantes avec des danses des percutions traditionnelles alors qu'elles vont en procession jusqu'à la shamiana (la tente). Photo : Cynthia Peacock.
Date de diffusion : 
Vendredi 18 Novembre 2016

Winnipeg, Manitoba, Canada – Une averse de pluie a précédé une pluie de fleurs alors que les femmes défilèrent en dansant et en battant le tambour vers la shamiana (la tente) qui abriterait la Conférence des Femmes Mennonites de l'Inde (AIMWC) du 6 au 9 octobre 2016. L'église Mennonite Bihar Mandli (BMM) a accueilli près de 400 femmes représentant neuf églises nationales de l'Inde et du Népal qui sont venues en bus, en train et à pied pour assister à l’AIMWC au centre de mission à Chandwa, Jharkhand, en Inde.

« Les femmes ne se sont pas découragées, mais se sont réunies dans leur plus belle tenue sous la shamiana, en chantant des chants de louange et en remerciant Dieu d’avoir permis à toutes les déléguées d’arriver en sécurité en ce lieu », explique Ranjana Nath, membre du comité exécutif de l'AIMWC.

L'oratrice principale était la vice-présidente de la Conférence Mennonite Mondiale, Rebecca Osiro, du Kenya. Elle a parlé de la nourriture spirituelle et de la persévérance à partir du texte d'Hébreux 12. Osiro fut si claire dans ses explications que « tout le monde a pu comprendre » en dépit des différences linguistiques et culturelles, affirme Peacock.

« [Osiro] nous a montré comment reconnaître la différence entre les choses qui gênent notre marche et les choses qui nous retiennent et nous empêchent d'aller de l'avant dans la vie », raconte Krista Vanderhout, stagiaire avec le programme SALT du Mennonite Central Committee.

La conférence nourrie la croissance spirituelle au travers de chants, de sermons, de sketches, de danses et d’études bibliques en petits groupes, et offre également des ateliers sur des questions pratiques comme la santé féminine. Beaucoup des participantes n’avaient pas eu d'autres occasions de s’informer sur des sujets comme le cancer du sein ou la ménopause.

« Au cours de ces trois dernières années, lors de tous mes déplacements dans les églises, en plus de parler de la CMM, j’encourageais les femmes à venir à cette conférence », raconte Cynthia Peacock, représentante régionale de la CMM en Asie du sud.

« C'était tellement gratifiant de voir le grand nombre de participantes », dit Peacock, reconnaissante pour les « femmes très compétentes » qui siègent au comité. « Nous remercions Dieu pour la façon dont nous avons été capables de surmonter de nombreux obstacles. »

« Les membres de la conférence BMM et les jeunes ont joué un rôle très important pour que cette conférence ait lieu », déclare Nath. Lors de cette manifestation, les onze anciennes responsables du bureau depuis le début de l'AIMWC en 1977, ont été reconnues pour leur contribution à l'association.

Des représentantes des partenaires financeurs, la CMM, le Mennonite Central Committee de l’Inde et Mennonite Christian Service Fellowship of India (MCSFI) ont transmis leurs salutations et présenté leur travail.

« Grâce à l'aide financière du MCC, de la CMM et du MCSFI, ainsi que des donateurs, cette conférence fut un grand succès », affirme Nath.

Ce fut un temps pour adorer et prier ensemble, « déguster de délicieux repas et du thé chai ... et pour parler des divers chemins qui nous ont amenées à être toutes réunies. L’ [AIMWC] fut un grand encouragement », dit Vanderhout.

 —Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale par Karla Braun, d’après les témoignages de Ranjana Nath, Cynthia Peacock et Krista Vanderhout.

Cliquez ici pour voir la galerie de photos de la Conférence des Femmes Mennonites de l'Inde.

 

Ajouter un commentaire