Nouvelles

Le GAPN : faire de la place aux relations

La rencontre entre Wendy et Ricardo illustre la pertinence d’un réseau permettant aux constructeurs de paix de se rencontrer en chair et en os. Photo : Karla Braun
Date de diffusion : 
Mercredi 12 Septembre 2018

C’est la pause-café à la rencontre du Conseil Général, des commissions et des réseaux de la Conférence Mennonite Mondiale (CMM) au Kenya, en avril 2018. Et c’est l’occasion pour Ricardo Esquivia, constructeur de paix et défenseurs des droits humains, de discuter avec une vieille amie de sa vision pour le Réseau Anabaptiste Mondial pour la Paix (GAPN) : construire un réseau qui soutienne les constructeurs de paix sur le terrain et qui communique avec la communauté mennonite au sens large.

Après des années de planification et de continuation du travail accompli dans le passé, le groupe de travail du nouveau GAPN s'est réuni pour la première fois les 17 et 20 avril 2018 à Limuru, au Kenya.

Les représentants du groupe de travail viennent d’Asie, d’Afrique, des Amériques et d’Europe et de différentes Églises membres de la CMM. Chaque représentant apporte une richesse de par son expérience de travail pour la paix dans le contexte de son organisation locale / régionale.

Après des années de planification et de continuation du travail accompli dans le passé, le groupe de travail du nouveau GAPN s'est réuni pour la première fois les 17 et 20 avril 2018 à Limuru, au Kenya. Photo : Karla Braun

Le but du GAPN est de fournir l'infrastructure nécessaire pour mettre en lien les nombreuses initiatives et organisations de paix qui sont le fruit du travail de construction de paix, de non-violence active et de transformation des conflits des Églises de la CMM. Souvent, ces organisations ne se connaissent pas les unes les autres, ce qui entraîne une duplication des efforts et un manque d’échanges mutuellement bénéfiques et transformateurs.

Les réunions en personne ont permis au groupe de travail d’explorer plus en profondeur la formation du GAPN et sa raison d’être, sa mission, ses actions potentielles et sa structure.

Aujourd’hui, ils se sont liés à nouveau lors des réunions à Limuru, au Kenya. « Cette fois, il y avait une différence dans notre réunion », explique Wendy, qui parle désormais plus couramment l'espagnol. « Ricardo a partagé avec nous les difficultés récurrentes de son travail. Il a demandé au GAPN d’examiner comment nous pourrions créer des réseaux pour soutenir les constructeurs de paix sur le terrain et alerter la communauté mennonite des difficultés auxquelles sont confrontés les anabaptistes dans leurs communautés et contextes respectifs.

 « Je veux prendre cette demande au sérieux dans le cadre de mon travail au sein de la Commission Paix et du GAPN » déclare Wendy.

La rencontre entre Wendy et Ricardo illustre la pertinence d’un réseau permettant aux constructeurs de paix de se rencontrer en chair et en os.

Le GAPN a pour objectif de partager des nouvelles et des sujets de prière, de faciliter les échanges (matériel, personnel, stages, études, etc.) et de créer un espace de relations mutuellement transformatrices, de solidarité et d’aide aux initiatives de plaidoyer politique. Plutôt que de devenir une organisation à part entière, le GAPN créera, favorisera et entretiendra la construction de relations.

Le groupe de travail prévoit de lancer officiellement le GAPN lors de la deuxième Conférence et Festival Mennonite Mondial de Construction de Paix qui aura lieu à Elspeet, aux Pays-Bas, du 27 au 30 juin 2019.

—un communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale écrit par Andrés Pacheco Lozano, coordinateur du Réseau Anabaptiste Mondial pour la Paix


Chaque septembre, la Commission Paix invite les Églises à célébrer le dimanche de la paix avec l’Église anabaptiste mondiale.

Cliquez ici pour accéder au matériel pour le culte du Dimanche de la paix 2018.


Membres du groupe de travail du GAPN :

Andrés Pacheco Lozano (Colombie/Pays-Bas), coordinateur du GAPN

Andrew Suderman (Canada/USA), secrétaire de la Commission Paix

Wendy Kroeker (Canada), membre de la Commission Paix

Scott Holland (USA)

Pascal Kulungu (RDC)

Christina Asheervadam (Inde)

Fulco van Hulst (Pays-Bas)

Ajouter un commentaire