Nouvelles

Intégration dans le corps du Christ

Photo, gracieuseté de la Conférence des évêques catholiques (CEC) de Colombie
Date de diffusion : 
Mardi 12 Avril 2016

Quatrième rencontre du dialogue trilatéral sur le baptême entre catholiques, luthériens et mennonites

Bogotá (Colombie) – Des représentants de l’Église catholique (Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens), de la Fédération luthérienne mondiale et de la Conférence Mennonite Mondiale se sont réunis à Bogotá en Colombie, du 29 février au 4 mars 2016, pour la quatrième rencontre de la commission internationale du dialogue trilatéral.

La commission a exploré le thème général du dialogue « Baptême et intégration dans le corps du Christ, l’Église » avec des exposés sur le sujet de la quatrième rencontre « Vivre son baptême ».

Marie-Hélène Robert (catholique), Alfred Neufeld (mennonite) et Raj Patta (luthérien) ont donné d’importantes présentations sur le discipulat, la participation en Christ et le témoignage public. En prévision de la conclusion du dialogue trilatéral, les membres ont révisé le travail des années précédentes et ont peaufiné le document préparé par le groupe de rédaction. Chaque journée a débuté et a terminé avec un temps de prière en commun; les prières matinales comprenaient des réflexions communes sur des textes bibliques portant sur le baptême.

La rencontre, animée conjointement par les églises luthériennes, mennonites et catholiques de la Colombie a eu lieu dans les locaux de la Conférence des évêques catholiques (CEC) de la Colombie, où les membres de la commission ont apprécié l'accueil chaleureux du personnel de la CEC. Les membres de la commission ont rencontré un soir Alberto Franco CSsR, représentant du Dialogue inter-église pour la paix – DiPaz; celui-ci a expliqué comment les églises locales appuient le processus de paix et de réconciliation en Colombie et y participent. Les participants ont également visité la Cathédrale de Bogotá et la Basílica del Señor de Monserrate.

La cinquième et dernière rencontre de la commission trilatérale aura lieu du 8 au 14 février 2017 en Allemagne où la commission devra finaliser son rapport en vue du dépôt auprès de la Fédération luthérienne mondiale, de la Conférence Mennonite Mondiale et du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

—Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale avec l’aimable autorisation de la Fédération luthérienne mondiale

Réflexions d’un participant mennonite au dialogue :

En se rencontrant dans le contexte de violence à grande échelle en Colombie et en mettant l’accent sur le thème de cette réunion « Vivre son baptême », je m’attendais à ce que cette rencontre soit « un moment de gloire » pour notre interprétation mennonite du baptême des adultes. Et pourtant j’ai été touché par le riche contenu de la présentation luthérienne du théologien dalit de l’Inde au sujet du témoignage de Dietrich Bonhoeffer sur le discipulat coûteux. J’ai aussi été surpris par l’accent qu’une sœur catholique de France a mis sur l’appel à l’évangélisation comme fruit de notre baptême. Dans la plupart des contextes sociaux dans lesquels nous nous trouvons aujourd’hui (tellement différents du contexte européen du 16e siècle où nos traditions ont pris des directions différentes), il semble donc approprié de reconnaître le baptême des uns et des autres comme des engagements authentiques à témoigner de la paix de Christ, ensemble.

—Fernando Enns, président, (Paix-) Théologie et éthique, Faculté de théologie de l’Université libre d’Amsterdam

De « Baptism and Discipleship: Holding together ‘sola fide’ and ‘imitatio Christi,’ », une présentation de l’interprétation mennonite du baptême :

Il semble clair pour les trois traditions que dans l’initiation chrétienne, l’acteur principal est Dieu, sa grâce et sa justification…

La vie chrétienne doit avoir un commencement, elle doit être affirmée positivement par toute personne ayant une relation de disciple avec Jésus et son corps, l’Église. Elle a besoin de soins continus, d’enseignement, de pardon et d’encouragement. À partir de la compréhension que nous avons de la tradition mennonite, cet idéal peut être atteint et se rapproche le plus des Écritures avec le baptême du croyant et le discipulat au sein de la communauté engagé de l’Église.

—Alfred Neufeld, président de la Commission Foi et Vie de la CMM

Participants

Catholiques romains

  • Archevêque Luis Augusto Castro Quiroga, IMC (coprésident, Colombie);
  • Rév. Prof. William Henn, OFM Cap (É.-U./Italie);
  • Rév. Prof. Luis Melo, SM (Canada);
  • Soeur Prof. Dr Marie-Hélène Robert, NDA (France);
  • Rév. Avelino Gonzalez (cosecrétaire, É.-U./Vatican).

Luthériens

  • Prof. Dr Friederike Nüssel (coprésident, Allemagne);
  • Évêque Emeritus Dr Musawenkosi Biyela (Afrique du Sud);
  • Prof. Dr Theodor Dieter (France);
  • Rév. Raj Bharath Patta (Inde/Royaume-Uni)
  • Rév. Dr Kaisamari Hintikka (cosecrétaire, Finlande/Suisse).

Mennonites

  • Prof. Dr Alfred Neufeld (coprésident, Paraguay);
  • Prof. Dr Fernando Enns (Allemagne);
  • Prof. Dr John Rempel (Canada);
  • Rév. Dr Larry Miller (cosecrétaire, France).

Excusés

  • Rév. Prof. Peter Li (luthérien)
  • Rév. Rebecca Osiro (mennonite).

 

Ajouter un commentaire