Nouvelles

« Il faut que j’aille à l’école » : Secours mennonite en RDC

Kanku Ngalamulume et Kapinga Ntumba sont orphelins, ils vivent à Tshikapa où ils ont fuit après que leurs parents aient été tués dans la région du Kasaï, en République Démocratique du Congo. Photo du MCC par Mulanda Juma.
Date de diffusion : 
Mardi 21 Août 2018

Kanku Ngalamulume, âgé de dix ans, a fuit sa maison dans le village de Senge, après qu’un groupe armé ait décapité sa mère et son père ainsi que ses frères et sœurs.

Il fait partie des 1,4 millions de personnes de la région du Kasaï, en République Démocratique du Congo, qui ont été forcées à quitter leur maison lorsque la violence a éclaté entre les milices locales et l’armée congolaise, en août 2016.

En pleurs, Kanku raconte au représentant du MCC, Mulanda Juma, qu’après la mort de sa famille, il courut vers la brousse avec d’autres villageois. Ils marchèrent durant cinq heures pour atteindre la ville de Tshikapa, où Mama Agnès, elle- aussi déplacée, le prit avec elle.

En février, Kanku s’est confié à Juma, il était abattu :

« On ne mange qu’une fois par jour, le soir. Je n’ai plus d’espoir, pour quoi que ce soit. »

Cela, c’était avant que trois Églises anabaptistes locales commencent à distribuer de la nourriture avec le soutient du Mennonite Central Committee (MCC) et d’autres organisations anabaptistes (voir la liste à la fin du récit). D’avril à juin, les Églises distribuèrent de la farine, des pois, de l’huile et du sel à 830 foyers et des produits d’hygiène personnelle à 1 000 femmes et filles.

Parmi les Église locales étaient représentées : l’union d’Église membre de la CMM, la Communauté des Églises de Frères Mennonites au Congo (CEFMC) qui travaille à Kikwit ; la Communauté Évangélique Mennonite (CEM) de Kabwela ; et la Communauté Mennonite au Congo (CMCo) de Tshikapa.

En juillet, Kanku et Kapinga Ntumba, une petite fille de 12 ans qui a fuit le village de Kamonya en avril 2017, racontèrent au coordinateur des programmes du MCC, Matthieu Abwe Luhangela, qu’ils étaient contents de recevoir l’aide alimentaire mais qu’ils auraient besoin de bien plus lors des mois à venir.

Kapinga est aussi orpheline qui tente de survire après le meurtre de son père et de sa mère par des hommes armés.

En février, Kapinga se confie à Juma : « Une dame qui s’appelle Mary prend soin de moi. Nous vivons dans une église là bas, à Tshikapa. J’allais à l’école avant. Il faut que j’aille à l’école. »

Les Églises répondent au besoin d’éducation en payant les frais de scolarité de plus de 500 élèves.  À la rentrée de septembre, on donnera également aux enfants des uniformes et des fournitures scolaires.

Ils auront aussi plus à manger car, au mois d’août, les Églises feront don à 1 180 foyers à Kabwela, Kikwit et Tshikapa de 5 mois de denrées alimentaires. L’aide alimentaire, financée par 528 000 dollars prélevés sur le compte du MCC à la Banque Canadienne de Grains, aidera à couvrir les besoins en nourriture, en donnant le temps aux familles ayant des terres, de préparer les champs, de semer et de récolter.

Aujourd’hui, le nombre de personnes déplacées de la région du Kasaï s’est réduit à environ 900 000 personnes, mais le conflit à occasionné une crise de sécurité alimentaire sévère dans cette région, touchant au moins 3,2 millions de personnes. Selon l’UNICEF, jusqu’à 4000 000 enfants risquent de mourrir de malnutrition.

Les Églises travaillent avec le MCC pour créer des plans de récupération des moyens d’existence pour soutenir les familles qui sont dans la possibilité de retourner chez-elles et pour celles qui sont restent déplacées. En plus de cela, un plan de construction de paix et de guérison des traumatismes est en cours.

“Gloire et honneur soient rendus à Dieu pour avoir, par son Esprit -Saint, mis en vous ce sentiment d’amour qui est une expression d’une fraternité agissante. Mes remerciements et toute ma gratitude à tous nos partenaires qui ont délibérément choisi de compatir aux malheurs des congolais en leur apportant l’aide alimentaire,” says Jean Félix Cimbalanga Wa Mpoyi, president of CEM. “Vos prières ont toujours un impact très positif dans la vie de nos églises.”

Parmi les organisations anabaptistes qui soutiennent l’aide alimentaire et l’aide à l’éducation, on compte Africa Inter-Mennonite Mission ; la Caisse de Secours ; International Community of Mennonite Brethren (ICOMB, Frères mennonites) ; MB Mission (mission des Frères mennonites) ; Mennonite Church Canada Witness ; Mennonite Mission Network ; la Conférence Mennonite Mondiale ; et Konferenz der Mennoniten der Schweiz/la Conférence Mennonite Suisse.

Un communiqué de la CMM à partir de documents du MCC

Cliquez ici pour apporter votre soutient aux secours au Kasaï
 

Geographic representation: 
Africa

Ajouter un commentaire