Nouvelles

Des églises en Amérique latine demandent un témoignage prophétique de paix

Photo : Toni Sadikin (Pan Y Paz - Riohacha, Colombia)
Date de diffusion : 
Mardi 27 Octobre 2015

Pietermaritzburg (Afrique du Sud) – Quand les églises membres de la Conférence Mennonite Mondiale (CMM) ont célébré le Dimanche de la Paix le 20 septembre 2015, ils ont aussi souligné les moyens par lesquels on poursuit la paix dans leurs collectivités.

En Colombie, les églises mennonites et frères mennonites ainsi que les agences du Réseau Anabaptiste Mondial d’Entraide, Justapaz et Mencoldes, ont réfléchi à la signification de la paix en tant qu’évangile. Ils ont célébré le Dimanche de la Paix de concert avec l’événement national Pan y Paz  (Pain et Paix) lors duquel plusieurs assemblées ont partagé du pain et échangé des bénédictions dans leur voisinage. Pan y Paz invitait les églises locales à réfléchir sur la relation entre la justice économique et la paix et appuyait les pourparlers de paix en Colombie avec le thème « Cesser la guerre : agir pour la paix. »

En Amérique centrale, l’Iglesia Evangelica Menonita Hondureña, une église membre de la CMM au Honduras, avec Casa Horeb, une assemblée mennonite au Guatemala, ont formulé des déclarations le Dimanche de la Paix sur les défis et les injustices auxquels ils sont présentement confrontés.

Iglesia Evangelica Menonita Hondureña nous rappelle que dans la mesure où certaines personnes vivent dans la pauvreté tandis que d'autres ne se préoccupent pas de leur cupidité, leur pays sera toujours en besoin de paix. Ils observent que les autorités au pouvoir incarnent des valeurs différentes de celles du Royaume de Dieu.

« Nous faisons remarquer l’incapacité de la classe dirigeante dans sa responsabilité de rendre la justice, et l'application de processus inégalitaires, rigides et malveillantes. À ce jour, la militarisation d'une société comme une alternative pour assurer la sécurité ne répond pas aux attentes de la population, et les décès que l’on continue de compter sur une base quotidienne sont des conséquences directes. Au lieu de chercher des solutions réelles à la crise économique, on offre des actions populistes qui ne sont pas une réponse aux immenses besoins de la majorité. »

Et pourtant, nos frères et sœurs honduriens continuent de travailler pour une paix holistique en cherchant à participer au Royaume de Dieu et à se laisser guider par ses valeurs.

« Sur le plan historique, nous sommes une église de paix et de non-violence, fondée sur les valeurs du Royaume de Dieu telles que l’amour, la justice, la paix, le pardon et la réconciliation. Nous croyons à la transformation des conflits par un dialogue sincère et juste, et à la promotion du respect des droits de la personne. »

Casa Horeb a aussi formulé une déclaration sur le besoin de rendre le Royaume de Dieu apparent, à la fois dans le monde et dans le contexte guatémaltèque.  « C’est humblement que nous exprimons notre appel, fondé sur les revendications radicales du Royaume de Dieu, en particulier dans ce pays qui se considère comme chrétien: l'amour qui nous fait voir les uns les autres comme des voisins, la justice qui exige que nous soyons des bâtisseurs du bien-être, et la paix qui nous pousse à vivre une vie de service (non pour un avantage égoïste, pour s’en prendre au patrimoine de tout un chacun ou avoir recours au cynisme pour se justifier). » 

La paix s’accomplit quand nous faisons des efforts délibérés pour vivre en bonne relation avec l'autre, avec Dieu et avec la création. Nos sœurs et frères de la Colombie, du Honduras et du Guatemala nous rappellent cependant qu’aussi longtemps que les gens continueront de souffrir, que l’injustice se produira, que la corruption volera ceux et celles dans le besoin et que les gens continueront de croire que la violence apportera le shalom dont le monde a désespérément besoin, nous serons toujours en manque de bonnes relations.

Par conséquent, nos sœurs et nos frères du Honduras nous appellent à l’action : « À tous les membres de l’Iglesia Evangélica Menonita Hondureña, à tous nos frères et sœurs mennonites dans le monde, à toutes nos églises sœurs avec qui nous partageons l’honneur, la soumission et l’obéissance au nom de Jésus-Christ, de déclarer un jour de jeûne et de prière pour notre pays, et demander à notre Seigneur de nous guider vers une véritable transformation sociale, de libérer notre peuple de l’injustice sociale, de la corruption et de l’impunité. »

Notre mission d’être des artisans de paix et d’accomplir la paix de Dieu se poursuit. Puissions-nous tenir compte de l’appel de nos sœurs et de nos frères.

 

—Andrew Suderman, secrétaire de la Commission Paix de la CMM

 

Pour voir la déclaration intégrale de l’Iglesia Evangélica Menonita Hondureña, cliquez ici pour la version anglaise, et ici pour la version espagnole

Pour voir la déclaration intégrale de Casa Horeb, une assemblée mennonite du Guatemala, cliquez ici pour la version anglaise, et ici pour la version espagnole.

Pour voir une vidéo de Pan y Paz en Colombie, cliquez ici.

 

Geographic representation: 
Latin America and Caribbean

Ajouter un commentaire