Nouvelles

Des catholiques grecs en Ukraine restaurent une ancienne église mennonite

Date de diffusion : 
Lundi 5 Mai 2014

Kitchener, Ontario, Canada – En Ukraine, une ancienne église mennonite est en train d’être restaurée et transformée en église catholique grecque avec l'aide de mennonites canadiens. 

Selon des observateurs, ce développement est un exemple de collaboration mennonite-catholique et est dans le même esprit que d’autres échanges qui ont eu lieu pendant la dernière décennie.

L'église mennonite dans l'ancien village de Schoensee (maintenant Snegurovka) fut construite en 1909. Pendant l’ère soviétique qui suivit la révolution d’octobre 1917, alors que les mennonites étaient forcés de partir, l'église fut utilisée à des fins de stockage avant de tomber à l’abandon.

Récemment, l'Église gréco-catholique d’Ukraine a fait l’acquisition de l'édifice et un prêtre catholique retraité de la République tchèque, le père Peter Trenzky, s’est vu confier le rôle de responsable de la restauration ainsi que de la congrégation qui a commencé à se réunir dans l’édifice pour prier.

En prenant connaissance du projet de restauration, des individus associés avec le Centre Mennonite dans la ville voisine de Molotchansk (anciennement Halbstad) ont offert leur aide. Le Centre a été créé en 2001 dans l'ancienne école mennonite pour filles (Maedchenschule) dans le but d’offrir une gamme de services communautaires.

« Initialement, le Père Peter a eu peur que les mennonites veuillent reprendre l'église », a déclaré George Dyck, trésorier des « Friends of the Mennonite Centre in Ukraine » (FOMCU), l'organisme de bienfaisance canadien qui fournit un financement partiel au projet depuis l'an dernier. (Voir www.mennonitecentre.ca ou la page Facebook « Mennonite Centre Ukraine » pour plus d'informations sur FOMCU.)

Dyck décrit la participation comme une « étreinte mutuelle entre des mennonites de retour et leurs anciens camarades du village ». Selon Dyck, l'ouverture officielle de l'église restaurée aura lieu cette année, en juillet ou en août.

D’après Darrin Snyder Belousek, la rénovation de l'ancienne église de Schoensee « est le fruit du renouveau de l'Église catholique en Ukraine ». Snyder Belousek est directeur exécutif de Bridgefolk, un mouvement mennonite et catholique d'Amérique du Nord avec un rassemblement annuel afin d'apprendre les traditions des uns et des autres.

Il a ajouté « un parallèle en quelque sorte », entre l'expérience des catholiques ukrainiens et celle des mennonites russes. Les premiers ont perdu leurs églises, n'avaient aucune protection juridique et ont survécu en tant qu’Église clandestine pendant l'ère soviétique. Les mennonites russes n'étaient également pas officiellement reconnus par les soviétiques et étaient assimilés aux baptistes.

« Les deux églises ont dû faire face à la répression dans des circonstances similaires et par le même oppresseur » a commenté Snyder Belousek « et elles ont dû faire un choix coûteux pour rester fidèles. »

Bridgefolk a été formé peu après le début du dialogue international œcuménique mennonite-catholique de 1998-2003 organisé par la Conférence Mennonite Mondiale et le Conseil Pontifical pour la Promotion de l’Unité des Chrétiens. (Voir www.bridgefolk.net )

En 2007, Bridgefolk a tenu une conférence pour réfléchir au rapport final du dialogue catholique-mennonite « Appelés ensemble à faire œuvre de paix ». (Voir www.mwc-cmm.org pour obtenir une copie du rapport.)

Communiqué de la CMM par Ron Rempel

 

 

 

 

 

Geographic representation: 
Europe

Ajouter un commentaire