Nouvelles

Des ateliers renforcent l'identité anabaptiste en Inde

Les animateurs des ateliers en Inde sur l'identité anabaptiste (de gauche à droite) : Sandra Baez, Shant Kunjam, Robert Suderman et Christina Asheervadam. Photo : Carol Zook
Date de diffusion : 
Mardi 9 Décembre 2014

Inde – Plusieurs groupes organisent une série d'ateliers visant à renforcer l'identité anabaptiste en Inde.

Le Mennonite Christian Service Fellowship of India (MCSFI), la CMM et le Comité Central Mennonite d’Inde (MCCI) ont collaboré pour organiser une série de quatre ateliers à travers l'Inde du 20 octobre au 3 novembre 2014. Ces ateliers – qui continuent sur la lancée d’initiatives similaires ces trois dernières années – avaient quatre objectifs principaux : (1) mieux comprendre l'identité anabaptiste ; (2) former un noyau de responsables pour les églises mennonites et Frères en Christ d'Inde et du Népal ; (3) développer une plus grande unité entre ces églises ; et (4) encourager une vie paroissiale dynamique mettant l'accent sur la Bible.

Les organisateurs pensent que « ces objectifs ont été atteints dans une large mesure ».

De quarante à soixante personnes ont participé à chaque atelier. L'équipe qui animait les ateliers était pilotée par Jack Suderman (Canada), secrétaire de la Commission Paix de la CMM, et composée de Shant Kunjam, évêque de Mennonite Church India, de Sandra Baez, pasteure de la Iglesia Menonita Torre Fuerte à Bogotá (Colombie) et de Christina Asheervadam, professeur de théologie à Mennonite Brethren Centenary Bible College à Hyderabad (Inde). La musique était coordonnée par Irene Suderman (Canada), et la traduction réalisée par Sushant Rajat Nand de la Mennonite Church India.

Selon un rapport des organisateurs de la conférence, les ateliers ont été appréciés et ont eu un impact significatif sur ce qu’est l'identité anabaptiste. Les participants ont remercié les animateurs de les avoir « encouragé à une ouverture d’esprit sur des sujets controversés comme les modes de baptême, le rôle des femmes dans l'Église, un leadership utilisant les dons de l'Esprit et le shalom dans tous les domaines de la vie ». Ils ont ajouté que « l'équipe communiquait bien malgré les barrières linguistiques, culturelles et des vécus très différents, encourageant une bonne interaction, des clarifications et des discussions de groupe ».

Les sessions ont été complétées par des présentations de César García, secrétaire général de la CMM dans trois des ateliers. Elles ont été très appréciées par les participants et les organisateurs ajoutent que « rencontrer [César] en personne a permis aux participants de mieux comprendre que la CMM, c’est « chacun de nous ».

Basé sur un rapport de Cynthia Peacock, Carol Zook, Gordon Zook et MK Masih

 

Geographic representation: 
Asia and Pacific

Ajouter un commentaire