Nouvelles

Connaitre la foi anabaptiste dans le monde avec les Convictions Communes de la CMM

Lors de la conférence annuelle du Centre pour la Mission de Paix, les membres de Nihon Menonaito Kirisuto Kyokai Kyogikai (Église mennonite) au Japon utilisent la méthode de discussion du café mondial pour réfléchir aux Convictions Communes de la CMM. Photo : Atsuhiro Katano.
Date de diffusion : 
Lundi 10 Septembre 2018

Les participants de Nihon Menonaito Kirisuto Kyokai Kyogikai (Union d’Églises chrétiennes mennonites du Japon) répondirent à un quiz sur le christianisme mondial et sur l’anabaptisme (basé sur les statistiques de la CMM) en guise d’introduction à une conversation sur les Convictions Communes des anabaptistes dans le monde.

Lors de la conférence annuelle du Centre pour la Mission de Paix, les 15 et 16 juillet 2018 au centre mennonite Fukuzumi à Sapporo (Japon), un groupe d’Églises mennonites japonaises s’est appuyé sur les Convictions Communes de la Conférence Mennonite Mondiale pour réfléchir à la foi et à sa pratique dans le contexte de l’anabaptisme mondial.

Même si cette union d’Églises mennonite située sur l’île d’Hokkaido possède sa propre confession de foi, elle déclare : « nous nous unissons à nos frères et sœurs mennonites en nous adhérant à la déclaration des Convictions Communes, qui exprime la foi qui unie les anabaptistes / mennonites qui marchent dans les pas des disciples dans le monde d’aujourd’hui. »

 « Pour nous, ce fut un grand encouragement de constater que les Convictions Communes sont un outil de réflexion puissant qui permet d’explorer et d’apprendre au sein de notre koinonia mennonite » témoigne Atsuhiro Katano, membre du Conseil Général de la CMM pour le Japon.

Atsuhiro Katano, qui facilitait l’atelier, utilisa une méthode pédagogique appelée « world café » (café mondial). Les participants se familiarisèrent avec les Convictions Communes de manière ludique en passant tour à tour à sept tables, chacune présentant un article. Ils prenaient alors un temps de réflexion et de questions sur chacun des articles, puis écrivaient leurs impressions sur une grande feuille de papier sur la table correspondante.

Lors de la conférence annuelle du Centre pour la Mission de Paix, les membres de Nihon Menonaito Kirisuto Kyokai Kyogikai (Église mennonite) au Japon utilisent la méthode de discussion du café mondial pour réfléchir aux Convictions Communes de la CMM. Photo : Atsuhiro Katano.

L’atelier était composé de 7 tours de 15 minutes de sorte que chaque participant puisse voir toutes les tables. Après le world café, les participants partagèrent leurs réflexions en petits groupes.

La plupart des 23 participants trouvèrent que les Convictions Communes décrivaient bien les différentes caractéristiques de la tradition anabaptiste dont ils sont particulièrement proches, comme le discipulat Christocentré et l’accent sur les actes communautaires de l’Église.

Certains ont exprimé de l’incompréhension face à la description de la faute, du pêcher humain  et du refus des puissances du mal sans qu’il y ait une mention explicite de l’amour de Dieu.

D’autres questions furent posées sur les termes employés dans la traduction, sur le manque de dogmes formulés clairement et sur la lisibilité pour les non-chrétiens. Cela mis en évidence les différentes attentes des participants en ce qui concerne la déclaration de foi.

Le séminaire s’est conclu par un moment de partage durant lequel, les participants, assis en cercle, firent passer un Ryukyu Temari (balle traditionnelle d’Okinawa) en guise de bâton de parole. Des participants exprimèrent que le style de l’atelier leur avait montré qu’il etait possible de créer un espace de confiance qui respecte les différentes opinions et qui se concentre sur un thème en particulier.

—un communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale par Atsuhiro Katano, responsable d’Église à Nihon Menonaito Kirisuto Kyokai Kyogikai

Geographic representation: 
Asia and Pacific

Ajouter un commentaire