Nouvelles

La Conférence Mennonite Mondiale appelle à la prière et aux mesures de précaution

Photo : Ebenezer Mondez
Date de diffusion : 
Dimanche 9 Février 2020

Après que l’Organisation Mondiale de la Santé ait déclaré un état d’urgence internationale face à l’épidémie de coronavirus le 30 janvier 2020, la Conférence Mennonite Mondiale appelle les églises anabaptistes et mennonites à s’unir dans la prière et à prendre des mesures de précautions dans les églises.

« Prions pour ceux qui sont isolés, inquiets ou malades, en particulier à Wuhan, dans la province de Hubei et en Chine continentale. Prions pour que l’État chinois fasse preuve de sagesse dans sa gestion de la crise et prions pour la sécurité et la compassion des professionnels de santé qui travaillent sans relâche pour sauver des vies. » déclare César García, le secrétaire général de la CMM.

La CMM appelle également à prier pour que Dieu accorde la sagesse aux dirigeants et aux autorités de santé qui tentent d’empêcher la propagation du virus. Qu’ils puissent agir avec compassion et prudence.

En accord avec la déclaration de l’OMS, la CMM encourage les églises à prendre des précautions en cas de maladie :
1. Communiquez l’importance de se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon, en particulier après être allé aux toilettes, avant et après mangé et après avoir été en contact avec un malade. Si le risque de contagion est sérieux, proposez de se saluer sans contact physique, en faisant un signe de la main ou un hochement de tête, ou en s’inclinant. 

2. Prenez votre température avant de sortir, surtout celle des enfants. Si la température est supérieure à 37.5 degrés Celsius ou 99.5 Fahrenheit, la personne doit rester chez elle.

3. Portez un masque en papier ou un respirateur N95 si vous avez mal à la gorge, de la toux ou le nez qui coule mais devez tout de même vous rendre à l’église. 

4. Prévoyez une salle d’infirmerie pour les personnes qui se sentiraient mal durant le culte.

5. Respectez des règles d’hygiène alimentaire. Assurez-vous que tous ceux qui préparent la nourriture portent de gants et des masques lorsqu’ils cuisinent et distribuent la nourriture.

Il y a maintenant des cas avérés dans 25 pays. L'épidémie a non seulement causé des perturbations au travail, dans les activités scolaires et les voyages, mais a également provoqué la panique. Dans certains pays, les masques, les respirateurs N95 et les désinfectants pour les mains sont devenus rares car ils ont été achetés en masse. La baisse du nombre de personne se rendant dans les lieux touristiques, les centres commerciaux, les cinémas et les restaurants a un impact sur l’économie. De plus, les personnes d'origine asiatique sont susceptibles de faire l’objet d’insultes racistes dans d'autres pays.

Face aux rumeurs, à la désinformation ou aux stéréotypes, la CMM appelle les paroisses à faire preuve d’esprit critique et à éviter de partager des informations non confirmées. « La peur perpétrée par la désinformation sur la maladie se propage plus rapidement que le virus lui-même. Cela provoque non seulement une panique inutile, mais ajoute pour les personnels de santé déjà surchargés, la tâche d’informer et d’éduquer. », explique Henk Stenvers, secrétaire de la Commission Diacres.

« Jésus a dit à ses disciples : Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. (…) Que votre cœur cesse de se troubler et de craindre (Jean 14/27). Chaque jour, rappelons-nous que Dieu est avec nous dans les circonstances difficiles, » César García. 

À lire sur la réponse à l’épidémie (en anglais).
http://www.bridgesoflove.net/Guide.pdf
https://www.commonword.ca/Browse/1155

—Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale

Ajouter un commentaire