Nouvelles

La Conférence Mennonite Mondiale affronte le problème des visas

Bob Herr et Judy Zimmerman Herr, coordonnateurs du groupe de travail pour les visas. Photo : Merle Good
Date de diffusion : 
Jeudi 21 Août 2014

Consciente de la difficulté pour les visiteurs de l’hémisphère Sud d’obtenir un visa d’entrée aux États-Unis, la Conférence Mennonite Mondiale (CMM) prend des mesures pour éviter une situation qui limiterait l’assistance à son Rassemblement mondial l’été prochain.

«  Quand nous avons invité l’Église mondiale à tenir son rassemblement aux États-Unis, nous savions que les problèmes associés à l’obtention des visas serait le plus gros obstacle à franchir », dit Richard Thomas, président du comité consultatif national pour PA 2015.

« Nous avouons que les grandes craintes de notre pays en matière de sécurité nationale signifient que plusieurs sœurs et frères devront passer par un processus éprouvant de demande de visa, et qu’ils pourraient essuyer un refus même s’ils ne sont pas fautifs. C’est particulièrement vrai pour les citoyens de pays ayant des relations diplomatiques tendues avec les États-Unis ou qui sont perçus comme une menace », commente Richard Thomas.

« Les jeunes adultes de certains pays de l’hémisphère Sud trouveront le processus de demande de visa probablement très difficile. Parce qu’ils ne possèdent pas de maison, un emploi rémunéré ou un conjoint et des enfants vers qui retourner, le gouvernement des États-Unis considère leur demande comme un risque de fuite.

Nous sommes affligés par cette idée car le Sommet Mondial de la Jeunesse est un élément essentiel du programme du prochain Rassemblement et de l’avenir de l’Église mondiale », pense Richard Thomas.

Préparatifs dans l’hémisphère Sud

Judy Zimmerman Herr et Bob Herr, coordonnateurs du groupe de travail de la CMM pour les visas, expliquent qu’une action est menée sur trois fronts. « Premièrement,  d’importants préparatifs sont en cours dans plusieurs pays où des personnes souhaitent venir à PA 2015. En Inde, au Kenya et au Congo, par exemple, des responsables des églises membres de la CMM visitent les associations d’églises régionales et offrent leur aide pour l’inscription à PA 2015, l’obtention des passeports et les demandes de visas », explique Bob Herr.

Vikal P. Rao est un des trois membres de l’équipe de travail en Inde. Il a déjà rencontré six des neuf unions d’églises de l’Inde et il visitera bientôt des églises au Népal. « Au cours des derniers mois, nous avons nommé une personne contact dans chaque union d’églises qui aidera les personnes à remplir leur formulaire de demande de visa DS 160. Ensuite, nous mettrons en place des séances de pratique pour préparer les demandeurs de visa à l’entretien individuel obligatoire au consulat américain en Inde », dit Vikal P. Rao.

L’Église mennonite du Kenya espère envoyer une chorale au Rassemblement. Allan Juma travaille avec la chorale et l’église aux préparatifs des demandes de visa. Pour certains membres de la chorale, le processus débute avec une demande d’un passeport, une procédure compliquée en raison de la nécessité de fournir un certificat de naissance. Les personnes doivent faire la demande du certificat dans leur communauté locale. Pour certains, cela représente plusieurs longs déplacements, dépendamment du lieu de leur naissance et de la région qu’ils habitent maintenant. Allan Juma dit que l’église planifie envoyer une chorale de 20 personnes à PA 2015, mais elle compte recruter jusqu’à 35 personnes car si des demandes de visas sont refusées, ils auront quand même un groupe viable.

Préparatifs aux États-Unis

Deuxièmement, sur le front américain, les Herr préparent des lettres d’invitation qu’ils enverront aux personnes inscrites qui ont besoin d’un visa. Ces lettres d’invitation sur papier à lettre officiel de la CMM montreront aux  agents consulaires que ces requérants ont un motif véritable pour voyager.

« Nous aidons aussi les églises à préparer leurs membres pour le plus gros obstacle : l’entretien individuel au consulat américain de leur pays, dit Judy Zimmerman Herr. Les agents consulaires sont souvent jeunes et occupent un emploi subalterne du Service extérieur. Ce sont ces agents consulaires qui déterminent si le visa est accordé ou non, et ils prennent leur décision sur la base de cet entretien. Ils interviewent des centaines de personnes dans le cadre de leur travail. S’ils commettent une erreur et laissent passer quelqu’un qui causera des problèmes, il y a de fortes chances que leur carrière prenne fin ou qu’elle soit entachée. Ces agents sont donc enclins à être conservateurs et souvent suspicieux.

Ils sont portés à croire que les personnes veulent aller aux États-Unis, puis y séjourner illégalement. Donc, avant d’accorder un visa, ils cherchent la preuve du contraire. Nous, qui observons ce processus de loin, devons comprendre que leur penchant est basé sur des expériences vécues et des preuves ».

« Nous envoyons donc une lettre d’invitation à chaque personne qui espère venir à PA 2015, lettre qu’elle peut montrer à l’occasion de son entretien comme justificatif d’un bon motif. Nous fournissons aussi aux églises des renseignements généraux à remettre aux requérants avant leur entretien. Nous voulons être certains qu’ils pourront répondre aux questions sur la CMM et pourquoi ils veulent assister au Rassemblement.

À la fin de l’entretien, l’agent consulaire peut dire que le visa est accordé ou qu’il est refusé. Il y a peu de chose que nous pouvons faire pour changer sa décision, les requérants ont essentiellement une seule chance », explique Judy.

Troisièmement, les Herr préparent des lettres officielles de la CMM qui seront envoyées directement à chaque consulat américain qui traitera des demandes de visa de personnes inscrites à PA 2015.

«  Les personnes inscrites au Rassemblement peuvent provenir de 56 pays. Un visa d’entrée aux États-Unis est requis pour 44 de ces pays, explique Bob Herr. Notre but est d’établir l’authenticité de la CMM et de son événement et de s’assurer que les agents consulaires ont cette information en main avant qu’ils ne débutent le traitement des demandes de visa. »

« Nous planifions aussi de rencontrer le personnel des deux sénateurs des États-Unis de la Pennsylvanie pour éveiller leur attention sur le Rassemblement, en particulier si nous croyons devoir recourir à leur juridiction, ceci exceptionnellement, et appeler d’un refus de demande de visa. Nous aurons aussi une conversation avec David Myers, du département de la Sécurité intérieure des États-Unis pour le mettre au courant de la tenue du Rassemblement qui occasionne la venue de plusieurs personnes de différentes parties du monde », ajoute Bob Herr.

Impliquer un Réseau de Prière PA 2015

Pour de nombreux participants potentiels de PA 2015 qui demandent un visa d’entrée aux États-Unis, le processus peut bloquer à plusieurs endroits. Les Herr ont l’intention de créer un calendrier qui affiche les dates des entretiens des requérants de visa et de le distribuer au Réseau de Prière PA 2015.

« Envoyez-nous le calendrier, dit Joanne Dietzel, coordonnatrice du réseau de prière, pour qu’on puisse prier à la fois pour les intervieweurs et les personnes interviewées. Nous avons besoin de l’aide, de la sagesse et de l’intervention divines dans cette démarche! »

(Pour se joindre au Réseau de Prière PA 2015 ou pour avoir plus d’information à ce sujet, allez à www.mwc-cmm.org/reseaudepriere.)

Communiqué de la CMM par Phyllis Pellman Good, Lancaster (PA), auteur et rédactrice pour la Conférence Mennonite Mondiale. 

Vikal P. Rao, membre du groupe de travail pour les visas en Inde. Photo : Merle Good

 

Commentaires

Shalom frères et soeurs en Christ

En lisant votre message(publication),je tiens asvous encourager pour ce que vous etes entrain de faire pour la reussite de ce rassemblement.

Néamnoims,je suis membre de la communauté mennonite au Burundi et parmi les églises cités qui ont eu la
chance d'être aidé par votre équipe,la mienne n 'est pas.Est -ce que c 'est un rasemblement de tout les mennonites?Si non,celui ou celle qui n'est pas membre de la CMM peut y participer?

Bsr , je vs remercier premierement de souleve ce probleme del invitation , l annee passe je eu un ne invitation venant del etas unis , je payer pour le viss le jour que suis allez pour le intervie ild sont refuse de me donne le visa , leur reson cette parceque je suis regugee en afric du sud , rien le montre que quand je par aux etas unis je vais jamais revenir tandisque je vue avec ma famille en afric du sud et je travail ici en afric du sud

Ajouter un commentaire