Nouvelles

La CMM facilite une réponse interdépendante aux inondations du Pérou

Maria Justa Ipanaque et Ezequiel Ramos Sánchez dans leur tente dans laquelle ils vivent depuis que leur maison à Chato Chico a été détruite par les inondations. Photo : Mario Atarama.
Date de diffusion : 
Vendredi 25 Août 2017

Bogotá (Colombie) – Maria Justa Ipanaque (34 ans) n’avait jamais imaginé qu’elle ferait un jour un tour d’hélicoptère. La petite exploitante agricole, qui vit avec son époux Ezequiel Ramos Sánchez (40 ans) et ses cinq enfants à Chato Chico, dans la région de Piura au Pérou, est devenue prisonnière dans sa maison le 7 mars 2017 quand un canal gonflé a rejeté les eaux d’El Niño dans la plaine.

« Ma préoccupation était de sauver les animaux », raconte Maria Justa Ipanaque. « Soudain, j'ai été pris au piège. L'eau a considérablement monté et il est devenu impossible de sortir. » Ezequiel Ramos a nagé 40 mètres jusqu’à ce qu’il soit en sécurité, mais Maria est restée dans la maison pendant plusieurs jours jusqu'à ce qu'elle soit évacuée par hélicoptère. «  Je n’avais aucune nouvelle d’Ezequiel, mais j'étais convaincu qu'il était vivant et que les enfants étaient avec ma belle-mère », dit-elle.

Maria et Ezequiel ont perdu leur culture de riz qu’ils avaient semée sur leur parcelle d’un demi hectare et pour laquelle ils avaient investi environ 3 000 soles.

Des mois plus tard, ils vivent dans une tente sur un terrain reçu du gouvernement à Nuevo Paraíso, loin de leur ferme. « Nous savons que maintenant nous ne pouvons pas vivre près de la ferme, mais nous pouvons l’utiliser pour planter notre nourriture et générer quelques revenus. » Ils espèrent construire une maison sur leur nouvelle parcelle.

« Dieu connaît tous nos besoins », dit Maria qui continue d'espérer une vie meilleure et plus d'éducation pour ses enfants.

Les inondations, qui ont touché les 11 Églises des frères mennonites de la Conferencia Peruana Hermanos Menonitas (CPHM), ont fait plus de cent victimes et affecté plus d’un million de personnes dont plus de 19 000 vivent encore dans des abris temporaires depuis des mois. Les maisons, les établissements d’enseignement et de santé et les infrastructures d'assainissement ont été endommagés et de nombreuses cultures ont été détruites, mettant à rude épreuve les moyens de subsistance.

La Conférence Mennonite Mondiale facilite une réponse interdépendante à la catastrophe avec tous les partenaires anabaptistes pour soutenir l’aide que l’Église péruvienne des frères mennonites apporte à ses membres et ses communautés.

La CMM a réuni MB Mission, le Comité central mennonite (MCC) et ICOMB pour former un comité directeur qui a nommé Anthony Sanchez comme coordonnateur d’une aide humanitaire intermennonite d’une durée de six mois, financée conjointement par le MCC et MB Mission.

Ayant une expérience antérieure comme facilitateur de la participation de l’Église dans une intervention communautaire en cas de catastrophe avec le MCC et Mencoldes (un programme de développement des Églises mennonites et des frères mennonites de Colombie), Anthony Sanchez évaluera les besoins, conseillera et formera le comité d’intervention en cas de catastrophe et les groupes locaux constitués par la CPHM et communiquera avec les organisations concernées.

Au lendemain des inondations, la CMM, MB Mission, ICOMB et le MCC ont aidé l’Église péruvienne à distribuer de l’eau, de la nourriture, des ustensiles de cuisine et un soutien financier. Le représentant régional de la CMM, Pablo Stucky, a dirigé des ateliers sur la résilience et l'accompagnement en cas de traumatisme. La Commission Diacres de la CMM a fourni le financement de ces ateliers.

L’intervention intermennonite aidera la CPHM à apporter une aide humanitaire aux familles affectées dans les villes et les communautés environnantes de Piura et de La Libertad. Le projet comprendra l’installation de réservoirs d’eau dans une communauté pour améliorer les conditions sanitaires de base et l’assainissement ; la reconstruction et la rénovation de maisons endommagées de 55 familles ; et un soutien pour le rétablissement de l’agriculture et d’autres moyens de subsistance pour 50 familles.

En outre, le projet offrira une formation sur la préparation aux catastrophes, la guérison des traumatismes, l’assainissement et le renforcement des capacités pour les responsables d’Église.

La Commission Diacres de la CMM enverra une autre délégation en octobre 2017 pour encourager l’Église et offrir d’autres ateliers sur la guérison des traumatismes, la préparation aux catastrophes et les soins de santé de base.

La CMM et d’autres partenaires mennonites sont « une bénédiction de Dieu sur nous », dit Antonio García, responsable de la CPHM. « Cela nous rend responsables et engagés, cette aide sera une bénédiction pour les Églises ici au Pérou et un témoignage pour la communauté. En tant qu’Église, nous partageons les besoins de la communauté. »

« Je suis béni et reconnaissant d’avoir cinq enfants et du fait que tout le monde se prépare et étudie pour une meilleure condition de vie », explique Ezequiel. Lui et Maria sont membres de l’Église des frères mennonites à Chato Chico. Ils sont une des 105 familles qui ont reçu le soutien d’un programme pour améliorer le logement et rétablir les moyens de subsistance.

« Nous remercions Dieu pour l’aide que nous avons reçue par l’entremise de l’Église. »

—un communiqué émis conjointement par la Conférence Mennonite Mondiale, le MCC, ICOMB et MB Mission.

Les dons peuvent être acheminés au MCC avec la désignation « Peru Disaster Response » ou effectués en ligne à www.mcccanada.ca (au Canada) et à www.mcc.org (aux États-Unis).

Geographic representation: 
Latin America and Caribbean
MWC group: 
Deacons Commission

Ajouter un commentaire