Nouvelles

Chansons, sermons et assiettes

La célébration du Dimanche de la Fraternité Mondiale à Bobo-Dioulasso a aussi comporté l’inauguration du nouveau bâtiment de l’église mennonite. Photo par Siaka Traore.
Date de diffusion : 
Jeudi 16 Mars 2017

Bogota, Colombie – De la musique de différentes cultures, la lecture des Écritures sur un thème commun, des repas de nourriture et des offrandes spéciales caractérisent le Dimanche de la Fraternité Mondiale, une fête de la famille anabaptiste des Églises Mennonites et Frères en Christ, célébrée le 22 janvier 2017.

En 2017, le thème ‘Mon cri est entendu’ traitait de la fidélité de Dieu au milieu des difficultés provoquées par la crise des personnes déplacées dans le monde et des problèmes personnels (Ps 40/1–10, Gn 11/1–9, Ac 2/1–18). Il est possible de télécharger ces ressources - préparées pour le culte - sur www.mwc-cmm.org/dimanchefraternitemondiale ; elles peuvent aussi être utilisées n’importe quel dimanche de l’année pour aider les églises à célébrer la communion anabaptiste mondiale.

« Nous nous souvenons qu’il y a 500 ans, des femmes et des hommes courageux, motivés par les enseignements de Jésus, ont décidé de le suivre, même au prix de leur vie », dit Oscar Suarez, membre de l’Iglesia Menonita de Ibagué (Colombie).

Les églises mennonites de Groningen et de Drenthe (Pays-Bas), ont célébré le Dimanche de la Fraternité Mondiale à Doopsgezind Gemeente Haren.       Photo par Jacob H Kikkert.

« Cela nous rappelle que rompre le pain signifie servir et répondre aux besoins des autres. Cela ne signifie pas qu’il n’y ait pas de problèmes, mais que nous savons que nous sommes assurés de la victoire avec, et par, Dieu », dit Manjula Roul de L’église Bethel BIC, Cuttack, Odisha (Inde).

La pasteure Ofelia García de Pedroza, de Chihuahua (Mexique) déclare que le but du Dimanche de la Fraternité Mondiale est « d’encourager et d’exhorter les frères à prendre des décisions qui créent une brèche dans les murs que d’autres voudraient bâtir ».

Pour la petite assemblée locale de Francfort (Allemagne), la célébration met en avant la joie de faire partie de la communauté anabaptiste mondiale. « Nous avons porté dans la prière les préoccupations de notre famille mondiale spirituelle, ceux qui sont persécutés et ceux qui sont découragés par les événements politiques », dit Andrea Lange de Arbeitsgemeinschaft Mennonitischer Gemeinden.

« C’était une bonne chose de parler de la réalité des réfugiés », dit le pasteur Siaka Traoré de l’église mennonite de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso), qui accueille ceux qui fuient le Mali. La célébration de ce dimanche 29 janvier 2017 a aussi vu l’inauguration d’un nouveau bâtiment. « Notre joie a été d’autant plus grande que notre nouvelle église a accueilli sept nouvelles personnes qui sont devenues membres de notre communauté.

Le Dimanche de la Fraternité Mondiale est « un événement important, car il rappelle que l’enseignement de Jésus constitue l’autorité finale sur le mode de vie des chrétiens », dit Marvin Dyck, pasteur de Crossroads Mennonite Brethren Church à Winnipeg, (Canada). « L’important n’est pas ce que le gouvernement ou la culture nous dit de faire, mais de suivre l’enseignement et l’exemple de Jésus ».

—Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale

Cliquez ici pour voir la galerie de photos de le Dimanche de la Fraternité Mondiale 2017 : Chansons, sermons et assiettes

Ajouter un commentaire