Nouvelles

21 femmes ont obtenu des bourses d’études de théologie

Bénéficiaires latino-américaines du soutien de l’IWF - certaines ont terminé leur formation théologique et certaines sont étudiantes. Première rangée (à partir de la gauche) : Yanett Palacios (Guatemala), Albania Molina (Honduras), Ofelia García (Mexique). Derrière : Elizabeth Vado (Nicaragua), Rosario Rosales (Honduras). Ofelia Garcia est membre de la Commission Mission de la CMM, et Elizabeth Vado a fait partie du Comité Exécutif de la CMM de 2006 à 2009.
Date de diffusion : 
Jeudi 8 Août 2013

Goshen Indiana, États-Unis - En 2013, le International Women’s Fund (IWF) du Mennonite Women USA a attribué des bourses d’un montant total de 10 500 USD à 21 femmes d’Inde, d’Afrique et d’Amérique latine. Les bénéficiaires obtiennent ces bourses pour faire des études de théologie les préparant à un rôle de responsabilité dans l'église.

Les noms des futures étudiantes sont signalés à Mennonite Women USA par des responsables religieux de leur pays, ou par des Nord-Américains qui travaillent avec des églises sur place.

Au cours des 13 dernières années, 75 femmes ont reçu des bourses, d’un montant total de plus de 98 274 USD. Des femmes de 18 pays ont reçu le soutien de l'IWF pour poursuivre leurs études.

Rebecca Osiro (Kenya) et Alix Lozano (Colombie), qui font partie de la Commission Foi et Vie de la CMM ont ainsi été aidées. Une autre bénéficiaire, Sandra Campos, est membre du Comité Exécutif de la CMM.

Elizabeth Soto Albrecht, modératrice de Mennonite Church USA, a reçu des fonds de l’IWF pour étudier la théologie en Colombie, où elle a été ordonnée comme pasteur.

En septembre, cinq femmes seront ordonnées par la Communauté Mennonite au Congo en République démocratique du Congo, dont Sidonie Swana Tangiza Tenda, qui a reçu un soutien de l’IWF, et Rachel Bagh, qui enseigne dans un séminaire en Inde et a participé à la formation du groupe de théologiennes asiatiques. D'autres anciennes bénéficiaires de l'IWF sont pasteures, enseignent dans des universités et des séminaires, et participent activement à la formation chrétienne et aux activités de leur communauté.

Leur formation est destinée à aider les femmes de toutes générations et cultures à grandir dans leur vie en Christ, à utiliser leurs dons, à exprimer leur voix prophétique, à exercer un ministère dans leur assemblée locale et à participer à la direction de l'Église.

C’est Women in Mission, de l’ancienne General Conference Mennonite Church qui a lancé l’International Women’s Fund. 20 ans avant la fusion de la General Conference avec l’ancienne Mennonite Church en 2002, Women in Mission finançait déjà de nombreuses bourses d'études théologiques.

- Ruth Lapp Guengerich

 

Commentaires

Pourquoi vos actions ne sont vers le Niger parceque le besion se fait sentir a tout les niveau et nous aurons besoins de votre aide .merci