Témoignages

Une église plus autochtone à Lamper Mijen

Le révérend Budi Santoso et sa femme en costumes traditionnels, le beskap (pour les hommes) et le kebaya (pour les femmes). Photos offertes par la GKMI.

Témoignage du Renouveau 2027 : Les anabaptistes aujourd’hui

Renouveau 2027 est une série d’événements étalés sur 10 ans, pour commémorer le 500ème anniversaire des débuts du mouvement anabaptiste. Cette série met en lumière certains personnages historiques et figures contemporaines du mouvement.

Voir le segment 1 : une église de Jérusalem en Indonésie.

Plusieurs pasteurs succédèrent au Révérend Andreas Parwadi lorsqu’il donna sa démission après toute une vie de service, commencée en 1984, en tant que pasteur de l’église Lamper Mijen de GKMI (Gereja Kristen Muria Indonesia, union d’églises membre de la CMM). Cette église implantée dans la région de Semarang est née du mouvement de chrétiens mennonites ethniquement chinois de Muria qui partageaient la bonne nouvelle avec les Indonésiens javanais.  

Le pasteur javanais Budi Santoso intégra la paroisse en 1996, il fut consacré jeune pasteur de l’église GKMI Lamper Mijen le 24 janvier 1999 puis pasteur le 6 décembre 2000.  

Les membres de la paroisse GKMI Lamper Mijen sont principalement d’ethnies javanaises. Beaucoup sont d’anciens artistes traditionnels.

Présenter l’art et la culture javanaise

Le Révérend Budi Santoso voulait présenter la culture et l’art traditionnels javanais à l’église, en particulier, le Karawitan (musique traditionnelle indonésienne). Il commença à préparer des cultes appropriés au contexte culturel à GKMI Lamper Mijen.

À partir de 2000, le révérend Budi commença à incorporer l’art traditionnel javanais dans les cultes publics du dimanche.  

Toutes les cinq semaines, les chants de l’assemblée étaient accompagnés au gamelan (un ensemble d’instruments à percussion joués dans le style traditionnel indonésien).  

Wayang Orang Punakawan, le théâtre traditionnel indonésien, enseigne des histoires bibliques et les valeurs mennonites. Photos offertes par la GKMI.

Le gamelan et le punakawan, (théâtre d’ombre traditionnel javanais) sont aussi présents lors d’occasions spéciales (anniversaires de l’église, fête de Noël, de Pâques…). Ces expressions artistiques racontent des histoires de la bible ou des histoires qui parlent des valeurs chrétiennes et des valeurs mennonites en particulier.

La présence de GKMI Lamper Mijen est acceptée par les habitants du quartier. Leur vision est de « Devenir une église forte en bonne santé et en croissance ».

L’assemblée du dimanche, qui commence à 7h est fréquentée par environ 115 personnes.

Un nouveau bâtiment d’architecture javanaise a été construit en octobre 2006 et inauguré le 11 avril 2007. Aujourd’hui, GKMI Lamper Mijen pilote une implantation d’église dans la région de Ungaran, à 18 kilomètres de Semarang.

GKMI Lamper Mijen est la 16ème église membre du synode de GKMI qui comprend actuellement 61 églises indépendantes.  

—un communiqué de presse de la Conférence Mennonite Mondiale par Paul Gunawan, historien de la GKMI. Traduit de l’indonésien par Mark Ryan, rédacteur du magazine Berita GKMI.

Voir le segment 1 : une église de Jérusalem en Indonésie.

 

Klik di sini untuk versi dalam bahasa Indonesia.

 

Auteur: 
Emplacements: 
Date/Fecha: 
15 jui 2019 - 3:08pm