Témoignages

Une église de Jérusalem en Indonésie

Un culte à l’église de la GKMI à Lamper Mijen. Photos offertes par la GKMI.

Témoignage du Renouveau 2027 : portrait historique

Renouveau 2027 est une série d’événements étalés sur 10 ans, pour commémorer le 500ème anniversaire des débuts du mouvement anabaptiste. Cette série met en lumière certains personnages historiques et figures contemporaines du mouvement.

Tous les membres du groupe chrétien mennonite, lequel a commencé à Kudus en Indonésie dans les années 1920, se sont investis dans la propagation de l’Évangile. Ils se sont rencontrés, ont discuté de la parole de Dieu et ont loué Dieu par des chants et des prières. « Cette église nous rappelle vraiment l’église de Jérusalem », écrivait Johann Fast dans un rapport à son comité de mission. Johann Fast était un mennonite russe en service avec la mission mennonite néerlandaise en Indonésie.

Dans le village voisin de Majong, « pour l’intérêt des rencontres de l’église, les commerçants ferment leurs magasins. Ils commencent par des réunions de prière. Non seulement le père prie, mais également la mère et les enfants… Ils remercient Dieu de les avoir détournés des idoles de pierre et de bois au profit du Dieu vivant. »

Ils ont apporté l’Évangile, non seulement certains jours et à certains moments, mais tous les jours et dans divers contextes de relations.

Des membres de l’église allant au culte au début des années 1970. Photos offertes par la GKMI.

Cette collaboration a contribué à la croissance rapide de l’église dans la région de Kudus, écrit Lawrence Yoder dans Tunas Yang Tumbuh, Sejarah Gereja Kristen Muria Indonesia (Une plante grandissante : l’histoire des églises chrétiennes de Muria en Indonésie).

En 1922, les chrétiens chinois de Tanjung ont professé leur foi aux Javanais qui venaient dans leur ville, en dépit du fait que le gouvernement permettait aux Chinois de prêcher l’Évangile seulement aux citoyens chinois. C’est ainsi qu’un groupe de Javanais de Karangrowo sont venus demander le baptême.  

Cette église mennonite en développement à Kudus, avec des ramifications à Majong et Tanjung, s’est montrée particulièrement dynamique et active, même au-delà des frontières tribales.

Ferveur évangélisatrice

À l’origine, le synode de la GKMI était un groupe d’églises centrées d’abord autour du mont Muria (Kudus, Jepara, Pati et les environs). Quelques décennies plus tard, leur ferveur évangélisatrice s’était étendue jusqu’à Semarang, la capitale de la province de Java central, à environ 50 kilomètres de Kudus.

L’église de Semarang a débuté ses rencontres dans la maison de Sie Tiang Djwan le 23 février 1958 et fut déclarée une église indépendante par le synode de la GKMI en 1960.

Dès le début, l’église de la GKMI de Semarang a manifesté un enthousiasme pour prêcher l’Évangile et implanter de nouvelles églises. Aujourd’hui, elle compte huit églises filles.

Un culte du dimanche à l’église de la GKMI à Lamper Mijen dans l’ancien bâtiment. Photos offertes par la GKMI.

En 1967, le révérend Samuel Setianto (pasteur de l’église de la GKMI de Semarang) a emmené plusieurs jeunes – dont Yesaya Abdi, Agus Suwantoro, Rina, Giok Hwie, Esther Djajadihardja et Han Fie –dans le secteur de Jeruk et de Lamper Mijen pour évangéliser. Ils ont prêché l’Évangile de maison en maison et par le biais de cultes de réveil et de guérison.

Au début, ils ont organisé un groupe fraternel dans les maisons des membres de l’église, parmi lesquels Jaelani, Kusnan, Sukiran et Robin Mukiyi.

Il est intéressant de noter que presque tous les membres de l’équipe d’évangélisation du secteur de Jeruk et de Lamper Mijen étaient d’origine ethnique chinoise, tandis que ceux qui étaient évangélisés étaient pour la plupart Javanais.

Plus d’implantations d’église

En 1972, l’église de la GKMI de Semarang a envoyé Andreas Parwadi à l’église fille de Jeruk pour qu’il se consacre à temps plein à l’évangélisation. Deux ans plus tard, l’église fille de la GKMI de Jeruk commençait la construction de son bâtiment d’église sur un terrain acheté à Lamper Mijen.

Le 19 mai 1977, Andreas Parwadi fut ordonné Guru Injil (littéralement, enseignant de l’Évangile) et fut confirmé comme pasteur de l’église de la GKMI de Semarang à Lamper Mijen.

Le groupe a poursuivi sa croissance et son développement. Le 1er avril 1981, l’église fille de la GKMI de Semarang à Lamper Mijen fut établie comme église de la GKMI et Andreas Parwadi fut ordonné pasteur. Les membres du premier conseil de l’église étaient Lemuel Muhadi (président), Brotodiharjo (secrétaire no 1), Nurwiyono (secrétaire no 2) et Timothy Marimin (trésorier).

—un communiqué de presse de la Conférence Mennonite Mondiale par Paul Gunawan, historien de la GKMI. Traduit de l’indonésien par Mark Ryan, rédacteur du magazine Berita GKMI. 


Surveillez la deuxième partie de l’histoire de la GKMI : Indigéniser l’église à Lamper Mijen.


Klik di sini untuk versi dalam bahasa Indonesia.

 

Auteur: 
Date/Fecha: 
19 juin 2019 - 6:14am