Témoignages

La trajectoire d’un Kenyan vers le leadership

Ayub Omondi Awich, mentor émérite des YABs avec sa femme Dorothy Achieng Omondi et leurs deux fils Moses Adongo et John Terry. Photo : Ayub Omondi Awich.

Lorsque j’avais 12 ans, on m’a donné la responsabilité d’être le secrétaire du groupe de jeune de mon église. Depuis ce jour, j’ai toujours été au service de l’église, au niveau local, national et international.

Mon engagement avec la Conférence Mennonite Mondiale (CMM) a façonné le genre de responsable d’église, de mari et de père que je suis devenu. C’est pourquoi je partage mon histoire pour encourager les jeunes d’aujourd’hui.

« Je répandrai mon esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions. » (Joël 2,28).

Le prophète décrit un travail d'équipe pour le développement spirituel et physique des églises. J’encourage les jeunes à apporter leur force pour aider à construire l'église. À leur tour, les églises peuvent incorporer des activités interactives pour que les jeunes restent motivés par l'église.

Lorsque j’ai été élu secrétaire national des jeunes de l’union d’églises mennonites du Kenya (KMC), j’ai fait mon premier voyage pour la CMM, au Paraguay en 2009, pour le deuxième Sommet Mondial de la Jeunesse (GYS) où j’ai représenté les jeunes adultes de la KMC.

Grâce à ces engagements, j'ai appris à écouter. J'ai appris à offrir des conseils, une compétence qui m'a permis de jouer un rôle de médiateur dans plusieurs débuts de relations entre jeunes.

Responsable des événements internationaux Liesa Unger avec Ayub Omondi. Photo : Liesa Unger.

Au GYS, j'ai été désigné pour représenter l'Afrique au sein du groupe de travail de la jeunesse créé par la CMM pour penser le Réseau des Jeunes Anabaptistes (YABs). Nous avons travaillé ensemble pour créer un plan pour ce mouvement mondial des jeunes anabaptistes. Cela m’a amené à voyager pour me rendre à des réunions qui ont vraiment amélioré mes compétences en relations publiques et ma capacité à travailler avec d'autres personnes d'horizons différents.

J'ai beaucoup appris en écoutant les idées des autres - une leçon qui a été très importante par la suite dans mes activités d'église et communautaires.

Le défi suivant fut ma nomination en tant que premier mentor du premier comité des YABs. Mon rôle consistait à mettre en lien les YABs avec le reste de la famille de la CMM. Cela a parfois été difficile, car j'ai dû apprendre à tenir compte des points de vue de tous afin d'assurer des séances de réunion harmonieuses et productives. Cependant, la fraternité dans les rassemblements de la CMM est saine : on dirait une réunion de famille qui comble le fossé entre les jeunes et les vieux.

Tout au long de mon engagement auprès des YABs et de la famille élargie de la CMM, j'ai appris que les jeunes font pratiquement face aux mêmes difficultés sur tous les continents. Nous avons besoin d'un forum pour le partage et l'apprentissage horizontal. La CMM crée cet espace d'interaction. Elle est encore un élément important de mon travail à l'église avec les jeunes.

Une autre compétence cruciale que j'ai acquise en servant est l’organisation d'événements. Actuellement, je suis responsable dans mon diocèse de la planification de divers événements. Grâce aux compétences acquises, j'ai été en mesure de coordonner la logistique pour l'événement de la CMM, Renouveau 2027 au Kenya, le 21 avril 2018.

Les jeunes, je vous encourage à partager vos dons. Cela vous aidera à développer vos talents dans la maison du Seigneur. Nous devons porter les fardeaux les uns des autres et ainsi accomplir la loi du Christ (Galates 6, 2).

—Ayub Omondi Awich est membre de l’église Boya de Ahero, qui fait partie de l’union d’églises mennonites du Kenya. Il est marié avec Dorothy Achieng Omondi depuis 10 ans. Ils ont été bénis avec deux garçons (Moses Adongo, John Terry) et attendent un troisième enfant. 

 

Emplacements: 
Date/Fecha: 
9 avr 2018 - 11:01am