Témoignages

Les jeunes et les enfants reçoivent « les vitamines de la foi » dans un programme d’étude

L’équipe de création présente officiellement le programme d’étude. De gauche à droite: Rut Atarama, Fabiola Arango, Diana Suárez, Rosa Triana et Amanda Valencia. Photo fournie par Rut Atarama. 

« Il n’y a pas de chemin, pèlerin. Le chemin se fait en marchant. » Cette jolie phrase du poète Anotonio Machado illustre mon parcours de vie, en particulier les deux années que j’ai passées en Colombie. 

L’identité de chacun et chacune est façonnée par le contexte familiale et social, l’histoire personnelle. Pour dire vrai, mon identité, celle de Rut Atarama, une Péruvienne et une Frère Mennonite, a été redéfinie lorsque j’ai servi avec Le Comité Central Mennonite dans leur programme SEED.

Pendant deux ans, j’ai vécu dans la ville d’Ibagué, la capitale de la région de Tolima, considérée comme le berceau des FARC ( Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes ). Mon travail à la Fondation Mencoldes consistait à accompagner les familles déplacées par le conflit armé dans les différentes démarches d’ajustement à une nouvelle vie à Ibagué. Je travaillais aussi avec l’église mennonite d’Ibagué, où j’accompagnais des processus. Cette histoire est à propos de l’église.

Dans son rôle d’influence positive sur la communauté, l’église travaille dans de nombreux domaines, en particulier avec les enfants et les jeunes des communautés qui ont un indice élevé de consommation de drogues, de délinquance et de pauvreté.

« Maîtresse, qu’est ce que vous faites quand on commence à tirer ? » Cette question posée par une petite fille de sept ans révèle la réalité quotidienne de ces jeunes personnes vulnérables. « Mon frère et moi, on se cache sous le lit ».

Devant la complexité d’un contexte tellement violent, il est nécessaire de parler de thèmes comme la prévention de la maltraitance, la construction de la paix et des valeurs avec une perspective locale. Un groupe de femmes courageuses et professionnelles, Fabiola Arango, Rosa Triana, Amanda Valencia et Diana Suérez, a décidé de travailler et de créer des ressources éducatives chrétiennes nouvelles pour les enfants et les jeunes de la communauté avec lesquels l’église mennonite d’Ibagué est en relation.

Grâce à Dieu j’ai été appelée à participer au travail de ce groupe merveilleux. Une communicatrice sociale, frère-mennonite péruvienne qui travaille aux cotés de femmes mennonites colombiennes, c’est une occasion parfaite pour créer une riche amitié anabaptiste !

Des leçons structurelles, de longues conversations sur des thèmes clefs, les observations de la communauté, des enquêtes méthodologiques, des révisions et des corrections, parmi tant d’autres, ont marqué nos rencontres pendant plus d’un an. Tout cela reste gravé dans ma mémoire pour toujours. Ma chère amie m’a enseigné ces paroles sages : « Les enfants devraient avoir un espace où ils peuvent être eux-mêmes, libres, heureux, rêveurs... où ils se sentent aimés et valorisés. »

En décembre de 2015, avec beaucoup de joie, Aguapanela!!![1]: Un Programme d’Étude Chrétien pour Enfants et Adolescents est naît. Ce programme d’étude n’est pas seulement utilisé par l’église à Ibagué mais aussi par d’autres communautés anabaptistes en Colombie.

Après avoir terminé mon temps de service en Colombie, je suis retourné dans mon pays en emportant avec moi de bonnes expériences, des souvenirs, des histoires  et aussi de nouvelles perspectives sur ma foi. J’ai aussi emporté des exemplaires de Aguapanela que j’ai partagé avec ma communauté avec grande joie. Aujourd’hui, le programme des enfants de mon église Hermanos Menonitas de Miraflores (Église Frères Mennonites de Miraflores) utilise ce matériel éducatif.

Je suis profondément reconnaissante pour ceux qui ont croisé mon chemin en Colombie. Merci à mes amis qui ont travaillé si dur sur Aguapanela. Merci d’avoir partagé vos histoires, votre passion et votre foi incarnée dans des actes d’amour pour Dieu et pour le prochain. Tout cela a solidifié mon identité entant qu’Anabaptiste, Chrétienne et Péruvienne avec des traces de Colombienne.

–Rut Atarama, membre de l’ Iglesia Cristiana Hermanos Menonitas, Miraflores. Piura, Perou ( église Frères Mennonites du Pérou ). 

Pour en savoir plus sur Aguapanela en espagnol, ecris-nous à menonita_ibg@hotmail.com ou à fabiola.arango@gmail.com

 

Aguapanela!!!: Un Programme d’Étude Chrétien pour Enfants et Adolescents 

 


[1] L’Aguapanela est une boisson faite à base de jagré (sucre dans sa forme la plus brute) qui est souvent servi pendant les réunions ou quand quelqu’un est malade.

 

 

Auteur: 
Date/Fecha: 
22 aoû 2016 - 4:00pm