Témoignages

L’épilobe

Épilobe. Photo : Tim Engleman, © Creative Commons Attribution-ShareAlike (CC BY-SA 2.0).

Ce poème d’espoir a été écrit à l’origine pour le dimanche de Pâques 2019. Il décrit l’espérance en Jésus reflétée dans la création. 

De la cendre,
où le feu a fait rage
laissant la terre noire brûlée,
s’élèvent des tiges magenta,
souples et délicates,
s’inclinant dans le vent
puis se relevant en riant
face à la mort.


Épilobe sauveur,
tu ouvres la voie,
fleurissant sur une terre perturbée,
ramenant la vie où autrefois
régnait la mort.
Un miracle de grâce
volant sur des graines soyeuses
portées par le vent
vers des paysages ayant besoin de salut.


Christ de la Résurrection,
tu fais germer des graines de
vie nouvelle dans les endroits brûlés et
infertiles de notre monde,
et dans le désarroi de nos vies,
et y croissent la beauté, l’espoir et l’amour
sur des tiges délicates montant
de la cendre.


*L’épilobe est l’une des premières plantes à repousser dans des terres incendiées ou dépouillées de toute autre végétation. Il est originaire des zones tempérées d’Amérique du Nord. On le trouvait partout là où j’ai grandi, dans les Prairies et les Montagnes rocheuses canadiennes.

—  Wendy Janzen, pasteure, St Jacobs Mennonite Church, St Jacobs, Ontario, Canada

 

Ce poème fait parti du materiel pour le culte du Dimanche de la Fraternité Anabaptiste Mondiale 2020. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Auteur: 
Date/Fecha: 
7 nov 2019 - 9:46pm