Témoignages

Guérit par l’Esprit

Culte de l’Eglise Meserete Kristos, Central Legetaffo, Éthiopie. Photo : Tesfatsion Dalellew.

Il y a beaucoup de personnes en Afrique qui ont vécu une guérison physique par le pouvoir de l'Esprit Saint.

C’est l’histoire de deux guérisons physiques différentes, à l'église de Meserete Kristos à Addis Abeba, en Ethiopie. De Tesfatsion Dalellew.

Il y a quelques années, il y avait une campagne de renouveau tous les soirs pendant une semaine, ce qui signifiait que le bâtiment et le terrain de l'église étaient remplis de gens. Tesfa est arrivé un peu en retard, et à cette heure, même les tentes extérieures étaient pleines, alors il se glissa dans l’une d’elle, se tenant sur le côté. Il ne connaissait pas la personne à sa droite, mais à sa gauche, il y avait une jeune femme qu'il connaissait d'une chorale d'église locale. Tous les membres de cette chorale avaient été arrêtés pendant le temps de la persécution des chrétiens en Ethiopie et tous avaient été battus violemment. Cette femme avait été particulièrement frappée sur la plante de ses pieds, de sorte que ses nerfs avaient été endommagés et qu’elle ne pouvait plus marcher.

Le prédicateur prêchait quand Tesfa est arrivé, et ce fut un sermon très court. Il termina son message, et demanda aux gens de mettre la main sur la partie de leur corps qui leur faisait mal et le prédicateur pria pour la guérison de tous. Tesfa avait des problèmes de dos depuis plus de 25 ans, il posa donc sa main droite sur son dos. Au milieu de la prière, la jeune femme à côté de lui tomba et commença à se convulser. Tesfa pensa qu'elle était possédée par un démon.

Le pasteur termina la prière et dit : « Il y a une femme dans la tente extérieure qui a de fortes douleurs dans les pieds ; Le Seigneur vous a guérit. Veuillez vous présenter et témoigner. À ce moment-là, la femme que Tesfa pensait possédée, s’avança. À l'étonnement de tous, elle raconta comment elle avait été tant battue que ses nerfs avaient été endommagés. Mais pendant la prière, elle avait senti un pouvoir qu'elle ne pouvait contenir, et elle était tombée par terre en tremblant. À partir de ce moment-là et alors qu'elle se dirigeait vers le devant de l'église, elle se sentit bien. La guérison s'était produite instantanément.

Quant à Tesfa, puisqu'il n’était pas tombé, n’avait pas tremblé ni crié et qu’il venait d'être témoin d'une guérison si impressionnante, il commença à réclamer à Dieu qui ne l'avait pas été guéri après avoir supporté cette douleur depuis tant d'années. Il continua ainsi pendant trois jours, jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il se plaignait de la douleur, mais qu'il ne la sentait plus. Il essaya alors de faire des choses qu'il n'avait pu faire auparavant et qu'il ne sentait aucune douleur. Même après un jeu de tennis difficile, il ne sentait aucune douleur. Après cela, Tesfa commença à parler du pouvoir de guérison de Dieu dans sa propre vie.

—Tesfatsion Dalellew, Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale

Ce témoignage fait parti du materiel pour le culte du Dimanche de la Fraternité Mondiale 2018. Pour en savoir plus, cliquez ici : mwc-cmm.org/dimanchefraternitemondiale

Emplacements: 
Date/Fecha: 
22 nov 2017 - 1:18pm