Témoignages

CAMCA 2016 : Consultation Anabaptiste d’Amérique Centrale, du Mexique et des Caraïbes

Les représentants des églises anabaptistes d'Amérique Centrale, du Panama et du Mexique font une prière d'envoi et de bénédiction pour Willi Hugo Pérez (recteur de SEMILLA) entant que nouveau représentant régional de l’Amérique Centrale pour la Conférence Mennonite Mondiale. Photo : Andrew Boden. 

La consultation Anabaptiste annuelle d’Amérique Centrale, du Mexique et des Caraïbes (CAMCA) a eu lieu du 5 au 9 juillet de 2016 à la Escuela de Capacitación Adventista Salvadoreña, à San Juan Opico, La Libertad, au Salvador. Cinquante neuf participants sont venus du Mexique, de Puerto Rico, du Guatemala, de Belize, du Salvador, du Honduras, du Nicaragua, de Costa Rica, du Panama et d’Argentine. L’événement été organisé par Sandra Campos, membre de l’Asociación Iglesias Cristianas Menonitas de Costa Rica (église mennonite du Costa Rica) et par le Comité Exécutif de la Conférence Mennonite Mondiale et Samuel Martinez, pasteur de l’Iglesia Evangélica Menonita de El Salvador (église mennonite du Salvador).

Ce fut une véritable bénédiction de recevoir des conseils sur comment exercer un travail pastoral au sein de notre réalité quotidienne. Gilberto Flores était l’orateur principal, avec plus de 40 ans d’expérience pastorale en Amérique Centrale et aux Etats Unis. Le thème général était « Un Ministère Pastoral Sensible aux Défis Contemporains : Re-imaginons l’action pastorale à l’ère postmoderne ».

Plusieurs présentations étaient au programme. Olga Piedrasanta du Guatemala ainsi que Mary Cano et Ondina Murillo du Honduras coordonnent le travail et le rapport des « Femmes Théologiennes Anabaptistes d’Amérique Latine » tandis qu'Ester Bornes d’Argentine dirigea l’atelier intitulé « Réé(e)s Égaux ».

Des représentants d’agences ont donné de bref rapports des programmes du Seminario Anabautista Latinoamericano : SEMILLA (Séminaire Anabaptiste d’Amérique Latine), du Central American peace network et du Comité Central Mennonite. Entant que nouveau représentant régional de la Conférence Mennonite Mondiale pour la région d'Amérique Centrale, Willi Hugo Pérez, recteur de SEMILLA, a lui aussi partagé sa vision d'une collaboration entre les églises mennonites et anabaptistes, les organisations et les membres des églises.  Les participants ont posé leur mains sur Pérez et ont dit en forme de prières des paroles de bénédictions et d'envoi pour son important labeur. 

Nous célébrons le renouvellement de CAMCA et le désir de se retrouver de nouveau en 2018 en Honduras avec l'Église Mennonite du Honduras. 

Chaque pays a nommé un représentant CAMCA qui est chargé de promouvoir CAMCA dans leur église pour que plus de jeunes, de femmes, de pasteurs et même de familles puissent commencer a projeter d'assister à la prochaine consultation.

L'église mennonite salvadorienne fut remerciée grandement de nous avoir accueillis avec tant de chaleur et de tendresse. Les participants furent encouragés à faire de leur mieux pour continuer d'assumer leurs responsabilités pastorales. Tout le monde a pu sentir la présence de l'Esprit de notre Dieu aimant au travers des présentations, de l'étude de la Parole, des témoignages, des prières et des chants. Nous sommes retournés vers les paroles de Jesus Christ, l'agneau sacrifié, « Je renouvelle toutes choses » (Apocalypse 21:5).  

—Jaime Prieto (Costa Rica) et sa femme Silvia de Lima (Brésil) sont les parents de Thomáz Satuyé. Jaime a un doctorat en théologie de l’Université de Hambourg (Allemagne – 1992). Il est membre de l’Église mennonite du Costa Rica depuis 1971, qui fait maintenant partie de l’Asociación de Iglesias Evangélicas mennonitas de Costa Rica (membre de la CMM). 

 

Participants de CAMCA 2016. Photo : Andrew Boden.

 

 

 

 

 

Un groupe de participantes des Femmes Théologiennes Anabaptistes d’Amérique Latine. Photo : Andrew Boden.

 

Auteur: 
Date/Fecha: 
15 aoû 2016 - 12:37pm