Témoignages

10 principes pour la transition de responsables

(g–d) : La jeune responsable Judit Menendez et la membre du comité YABs, Jantine Huisman lors du rassemblement des églises anabaptistes en Espagne (AMyHCE – anabaptistes, mennonites et Frères en Christ d’Espagne). Photo : Henk Stenvers.

La Bible raconte des histoires de transition de leaders : Moïse a accompagné Josué et l'a préparé à diriger les Israélites ; les récits des livres des Rois racontent des approches moins sages de la fin du ministère de certains.

Des transitions de responsables saines sont nécessaires aujourd'hui plus que jamais. Il y a plusieurs éléments cruciaux : l'appel de Dieu et la volonté de servir et d'être servis avec humilité – tant de la part du futur responsable comme de celui qui se retire.

Lors de leur réunion annuelle de responsables, du 24 au 26 février 2018, les églises de l’AMyHCE (Anabaptistes, Mennonites et Frères en Christ d'Espagne), ont discerné 10 principes pour former des responsables centrés sur Jésus et accompagner les nouvelles générations. 

  1. Nous devons lutter avec nous-mêmes pour surmonter notre histoire et nos habitudes pour nous tourner à nouveau vers la vie des premiers disciples et de l’église primitive.
  2. Il est important de savoir quel est notre don (naturel ou spirituel) et qu’il soit reconnu par les autres, pour permettre qu’il grandisse.
  3. Il est important que nous soyons des modèles les uns pour les autres et que nous puissions transmettre la motivation de servir Dieu et pas seulement le fardeau que cela représente.
  4. Il est fondamental de réveiller la soif de Dieu chez les jeunes.
  5. Dans le Nouveau Testament il n’y avait pas de pasteurs. Nous n’avons pas besoin de grands pasteurs mais de beaucoup de petits disciples prêts à servir Dieu. 
  6. Les jeunes ont besoin de ressources pour développer leurs dons, être à l’écoute de Dieu et se lancer dans le service.
  7. Les jeunes ne devraient jamais cheminer seuls. Il devrait y avoir quelqu’un à leurs côtés pour leur offrir sécurité, conseils, confiance et pour les aider à se relever s’ils tombent.
  8. Il est préférable de commencer à changer ensemble maintenant en commençant par soutenir les jeunes qui sont déjà au service de l’église.
  9. Le discipulat est un voyage que nous faisons ensemble et avec Jésus. Il requiert un engagement et un dévouement ainsi qu’une sensibilité pour le fonctionnement des relations (reconnaitre la position et l’autorité de l’autre et s’y soumettre)
  10. L’orientation est un don que les personnes plus expérimentées peuvent offrir.

« Il est toujours bon de dialoguer et plus encore lorsque nous partageons le même objectif » explique Judit Menéndez Olalla, une jeune responsable d’église qui participait au rassemblement.

« Les responsables expérimentés ont encore plus intérêt que les jeunes à ce que la roue tourne et que la relève arrive. Le fait que plusieurs jeunes aient été invités à participer à ce rassemblement est la démonstration concrète que leur désir de travailler et de servir avec nous est réel. Le plus grand défi ne consiste pas tellement à ce qu’il y ait une relève des jeunes mais plutôt à apprendre à travailler ensemble. »

—Karla Braun, Communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale

Auteur: 
Emplacements: 
Date/Fecha: 
12 jui 2018 - 11:02am