Paix en Syrie

Retourner à Prières pour la paix

6 septembre 2013

Conflit en Syrie

Chers frères et sœurs en Christ,

Nous vous saluons au nom de notre Seigneur Jésus Christ.

Aujourd’hui nous déplorons les horribles et inhumaines atrocités – ces nouvelles font la une de nos journaux– alors que le monde est à nouveau inquiet, avec raison, au sujet des violences en Syrie et d’un conflit qui risque de se propager.  

”Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle, et dit: 42 Si toi aussi, au moins en ce jour qui t’est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent à ta paix! Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux.” (Luc 19:41-42).  

Ce n’est pas difficile d’imaginer Jésus  pleurer encore aujourd’hui: sur Damas, Washington, D.C., Moscou, Paris, Londres, Jérusalem, Le Caire, New York, Beijing, et bien d’autres lieux. Le monde n’est pas tel qu’il devait être. A la naissance de Jésus les anges ont proclamé la “paix sur terre” (Luc 2:14). A travers lui, Dieu espérait “réconcilier le monde,” appeler l’église à œuvrer avec Dieu dans le ministère de réconciliation (2 Cor. 5:18-19).

Le corps de Christ pleure avec Jésus aujourd’hui. Nous pleurons pour la Syrie mais aussi pour d’autres situations qui affectent nos frères et sœurs: la contamination des récoltes et de l’eau au Choco, Colombie; la terre volée par des multi nationales au Panama; le conflit et la guerre qui se poursuivent au Congo; l’aliénation et la souffrance en Egypte et les millions de réfugiés déplacés par les conflits. Nous pleurons parce que les modèles dominants pour faire face á la violence, protéger les faibles et travailler à la paix continuent d’être des stratégies de militarisation accrue et de foi en la revanche et la punition. Le monde continue à espérer la paix en préparant la guerre.

Jésus qui pleure a choisi un autre chemin. Il a décidé de faire confiance á la souveraineté de Dieu sur les nations. Il confirme la conviction du prophète Esaïe: “Les nations grondent comme grondent les grandes eaux. Il les menace, et elles fuient au loin,…” (Esaïe 17:13).

Plus que tout, Jésus choisit la souffrance dans l’amour jusqu’à mourir sur la croix, plutôt que les options militaires la terreur, la révolution ou la protection d’intérêts nationaux. Dieu transforme cette souffrance en Evangile. A travers le pouvoir de la résurrection, Dieu transforme l’arme de terreur étatique de l’empire Romain (la croix) en “pouvoir du Dieu qui sauve” (I Corinthiens 1:18).

L’Evangile est la réponse de Dieu au péché dans le monde et il est donné à un monde qui n’est pas encore racheté. L’Evangile est la Bonne Nouvelle à cause et non pas en dépit du péché. En tant que disciple de Jésus, l’église doit elle aussi “rechercher et poursuivre la paix” (Psaume 34:14). L’apôtre Jacques nous rappelle le lien étroit entre la recherche de la paix et l’espoir pour la justice:

“Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions.  La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie.  Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix.” (Jacques 3:16-18).

Nous vous invitons à exprimer cette vocation de paix à travers la justice par :

1)    La prière: Prier pour ceux qui se voient et voient les autres comme des ennemis. Priez les uns pour les autres en tant que frères et sœurs en Christ – dans notre communion et au-delà – alors que nous cherchons à vivre notre vocation d’amour dans la souffrance parmi les nations qui grondent. (A noter que le Conseil Oecuménique des Eglises a choisi  le 21septembre comme  “Journée Internationale de Prière pour la Paix” http://www.oikoumene.org/en/press-centre/events/international-day-of-prayer-for-peace).

2)    La louange: La CMM célèbre la Journée Internationale pour la Paix  (Sept. 22) pour exprimer notre vocation de paix par la louange. Participez à cette journée ! Les documents pour le culte se trouvent sur http://www.mwc-cmm.org/sites/default/files/website_files/peace_sunday_2013_fr.pdf

3)    Le témoignage: Merci de faire circuler cette lettre dans la mesure du possible à d’autres: famille, amis, autres chrétiens et dénominations, responsables politiques et médias.

4)    Le partage: Consultez  http://www.mwc-cmm.org/node/679?language=fr ,
https://www.facebook.com/MennoniteWorldConference ou écrivez à  rjsuderman@mwc-cmm.org pour nous informer de vos activités de louange, prières et témoignages passées ou futures. Ce sera une source d’encouragement et d’inspiration pour d’autres qui désirent s’impliquer.

De toutes parts, nous sommes  sollicités à nous engager. Nous faisons face à des temps difficiles de larmes et de choix. Nous prions que:

“Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu, et la communion du Saint-Esprit, soient avec vous tous! ” (II Corinthiens 13:13).

                                                                                         

César García                          Paulus Widjaja                        Robert J. Suderman

Secrétaire Général                 Président Commission Paix   Secrétaire Commission Paix

 

Cliquez ici pour voir la version PDF de cette lettre.