Suivre Jésus, notre espoir dans cette crise climatique

Comme les quatre cavités du cœur, les quatre commissions de la CMM servent la communauté mondiale des églises anabaptistes dans les domaines suivants : diacres, foi et vie, paix et mission. Les commissions préparent du matériel à l’intention du Conseil Général, donnent des conseils et proposent des ressources aux églises membres et facilitent le travail des réseaux ou des fraternités de la CMM qui œuvrent ensemble sur des questions et des préoccupations d’intérêt commun. Ci-dessous, une des commissions communique un message de leur ministère.

Que signifie « suivre Jésus » ? Que signifie suivre Celui qui est notre espoir ?

Ces questions revêtent une importance particulière à un moment où beaucoup dans le monde entier s’inquiètent du sort de notre maison terrestre. Même si nous luttons contre les effets immédiats du coronavirus, nous sommes confrontés à une crise plus globale qui se manifeste dans les changements rapides et alarmants de notre environnement.

Pour certains d’entre nous, « espérer » signifie compter sur la venue du Christ pour nous sauver de la catastrophe. Nous abandonnons alors trop rapidement la création bien-aimée de Dieu.

Pour d’autres, « espérer » se traduit par un engagement actif, non seulement pour changer nos propres façons de faire, mais aussi pour essayer d’amener nos sociétés et nos dirigeants à changer leurs façons de faire. « Notre espoir » n’est alors plus en Jésus mais en nous-mêmes.

Ce que nous cherchons en suivant Jésus

Pour les anabaptistes il y a une ligne claire à ne pas dépasser en ce qui concerne l’appel de Jésus à aimer l’ennemi et le refus de participer à la guerre. D’ailleurs, pour nous, l’appel à le suivre est devenu une invitation à travailler activement pour la paix dans notre monde, y compris en demandant à nos dirigeants de changer leurs comportements violents.

Mais comment suivre Jésus au beau milieu d’une crise mondiale qui n’existait pas dans le monde où il a vécu et enseigné ? Parce qu’il a vécu durant la période préindustrielle, Jésus n’a pas abordé les questions climatiques ni même la protection de la création en général. Le Nouveau Testament n’aurait-il donc rien à nous dire sur notre environnement fragile et menacé ?

Bien sûr que si.

« Suivre Jésus » devrait être repensé encore et encore au fur et à mesure que les temps et les circonstances changent, jusqu’à nos jours. Comme nous le montrent les Actes des Apôtres, le cercle de disciples de Jésus a rapidement dépassé les campagnes de Galilée et de Judée pour devenir « mondial », en atteignant des villes cosmopolites comme Éphèse, Corinthe et Rome.

Les hymnes du Christ

Oui, on se souvient de Jésus comme d’un guérisseur, d’un enseignant et d’un conteur, comme il apparait dans les évangiles. Mais ses disciples ont appris à le considérer comme Seigneur et Sauveur cosmique, espoir de toute la création, et c’est ainsi qu’ils le parlent de lui dans les grands « hymnes du Christ ».

Dans l’un de ces hymnes, nous lisons que le Logos, la « Parole », n’était pas seulement avec Dieu, mais était Dieu, par qui « toutes choses sont venues à l’existence » (Jean 1/3). L’Évangile de Jean nous présente Jésus comme ce Logos fait chair qui « habite » avec nous (1/14).

Dans un autre grand hymne du Christ, Jésus est adoré en tant qu’« icône » du Dieu invisible, le premier-né de « toute la création » par qui et pour qui « toutes choses » dans l’univers ont été créées. Par lui, Dieu a voulu réconcilier « toutes choses », faisant la paix par le sang de sa croix (Colossiens 1/15-20).

Ces hymnes nous rappellent que si nous voulons être fidèles au Jésus de l’Écriture, nous n’avons pas à choisir entre la Parole par laquelle toutes choses ont été faites et la Parole qui s’est faite

Jésus est la vérité

Suivre Jésus, c’est « apprendre le Christ », comme le dit Éphésiens, c’est-à-dire « la vérité qui est en Jésus » (4/20, 21). Celui en qui et par qui « toutes choses » sont faites, est celui en et par qui Dieu, sauveur, rassemble toutes choses (Éphésiens 1/10). Toute la création gémit d’impatience pour que les disciples de Jésus apprennent le Christ de cette façon, comme Paul aurait pu le dire (pour paraphraser Romains 8/18-25).

Bien que nous ayons beaucoup d’autres choses à faire à la Commission Foi et Vie, nous avons encouragé la création du Groupe de travail pour la protection de la création (node/3653), et nous nous engageons à faire notre part pour améliorer la façon dont notre famille mondiale s’engage face à la crise climatique pour fidèlement suivre Jésus avec espoir.

Nous avons la possibilité « d’apprendre le Christ » ensemble, en tant que famille mondiale, d’affermir notre espérance afin qu’elle nous pousse à nous engager pleinement pour l’amour de Dieu pour la création. Il faudra du courage, de l’imagination, de la persévérance dans le discipulat et de la confiance en Celui qui nous promet un « avenir avec espérance » (Jérémie 29/11).

—Un communiqué de la Conférence Mennonite Mondiale par Thomas R Yoder Neufeld, président de la Commission Foi et Vie. Il est membre de First Mennonite Church, Kitchener, Ontario, Canada.


Cliquez ici pour continuer la lecture à propos de la Groupe de travail de la CMM pour la protection de la création

Nous voulons votre avis !

Le groupe de travail pour la protection de la création vous demande de répondre à ce questionnaire sur la protection de la création car nous avons besoin de votre avis ! Le groupe de travail vient de commencer et nous considérons qu’il est important de vous écouter, vous, les paroisses membres de la Conférence Mennonite Mondiale, à propos de sujets comme la protection de la création et le changement climatique, entre autres. Votre opinion est essentielle pour que nous puissions établir un projet de protection de la création qui inclut les sujets que les églises considèrent prioritaires. Il nous est également utile de savoir quel genre de ressources les églises aimeraient recevoir sur des sujets comme le changement climatique ou d’autres formes de dégradation de l’environnement qui touchent nos églises.

Merci de prendre 15 minutes, seul ou avec d’autres membres de votre paroisse, pour répondre à ce questionnaire. 

Votre avis est précieux ; merci pour votre participation !

Links on this page:

You may also be interested in:

season of creation

Season of Creation – prayers

Les chrétiens du monde entier s’unissent en esprit pour prendre soin de la création. La célébration du #TempsdelaCréation aura lieu du 1er septembre... Read More

Comments: